Issy, retour sur le conseil municipal du 12 octobre 2017

A propos des délibérations qui nous ont été présentées, je suis notamment intervenue sur le financement du TUVIM pour 2018. Je voulais savoir si la gratuité actuelle serait maintenue. Le Maire n’a pas apprécié ma question, comme si les isséens n’avaient pas besoin d’obtenir des précisions sur ce point ! L‘adjointe aux finances a fini par indiquer que la gratuité pour les usagers serait maintenue en 2018 : je suivrai particulièrement ce dossier dans les semaines à venir.

Vente du chalet de Vaupereux : Je me suis opposée à la vente à perte de ce chalet. En effet, la majorité a choisi de conclure une vente 400 000 € au dessous des estimations des Domaines (établies à 1 500 000€). J’ai jugé qu’il s’agissait de très mauvaises conditions financières pour la ville : d’ailleurs l’adjointe en charge du dossier a eu du mal à l’expliquer. Force est de constater que pendant de nombreuses années la ville a cessé d’entretenir ce bien, qui s’est dégradé. Pourtant il aurait été possible de conserver cette propriété, chère à de nombreux isséens grands et petits, Il aurait fallu concevoir un vrai projet de développement, autour de ce chalet et du parc mais il n’y a pas eu cette volonté politique et in fine ce patrimoine de notre commune a été bradé et je le déplore.

Enfin dans le moment réservé aux questions diverses, j’ai interrogé la majorité sur ses projets pour valoriser l’économie circulaire sur notre territoire. Si des initiatives ont commencé à être mises en place, il reste encore à faire. Sur Issy-les-Moulineaux, je continuerai à être attentive à ce dossier, dont l’objectif est de réduire les consommations de ressources (eau, énergie …) et également la production de déchets sur la ville.

 

 

Quelle desserte pour le Fort d’Issy?

entree-fort-dissy-300x168Le quartier du Fort a été inauguré le 1er juin. Je souhaite bien entendu la bienvenue à tous nos nouveaux concitoyens qui ont choisi de s’installer à Issy.

Pour répondre à l’arrivée de nouveaux habitants, lundi 3 juin s’est tenue une réunion publique sur la desserte des Hauts d’Issy.

Jusqu’alors le projet municipal n’avait été que succinctement défini. Lors de cette réunion les différents aménagements de lignes de bus (169, 290, TUVIM) de voirie ont été présentés entrainant de vives réactions d’inquiétude. Les riverains et l’association ACTEVI notamment avaient déjà demandé la réunion d’un groupe de travail regroupant les différents acteurs concernés pour étudier de manière approfondie ce dossier. Suite à cette réunion, face aux réactions des participants, le député-maire a enfin accepté cette démarche de concertation.

Sur ce type de dossier, il est déterminant que chacun puisse s’exprimer, que les inquiétudes soient écoutées. Dans la gestion de ce dossier, le risque pour notre ville serait que naissent des tensions entre les différents quartiers concernés, une animosité des uns envers les autres.

J’ai du mal à comprendre pourquoi la Municipalité a tant attendu, pour tenter de régler ce dossier de la desserte du Fort. En Conseil Municipal, elle a été interrogée à de multiples reprises sur ce sujet. Il a été systématiquement répondu que tout était maitrisé, que les solutions étaient trouvées.

Il semble en fait qu’il y a encore beaucoup de chemin à faire pour répondre aux attentes des isséens concernés par cette desserte et rien ne remplacera une véritable concertation préalable de l’ensemble des parties prenantes.