Issy, enseignements du Conseil municipal du 18 Avril 2019

GAMBIEZ_04_19En début de Conseil Municipal, et tout au long de la séance les échanges ont été très tendus au sein du groupe de la majorité municipale. Les isséens seraient en droit de savoir précisément comment ce groupe fonctionne effectivement aujourd’hui.

Voici les points qui ont retenu mon attention lors du conseil municipal du 18 avril 19. Concernant l’étude qui va être lancée sur la ZAC Sainte-Lucie, cette procédure d’étude sur cette ZAC me semble être une bonne initiative. Je l’avais abordé en commission il est nécessaire de faire un bilan global sur l’offre commerciale proposée à Sainte-Lucie marché y compris. La réflexion devra s’étendre aux modes d’approvisionnement, de déplacements sur la zone, aux types de services publics qui doivent être proposés, y compris en matière de santé avec le cabinet médical… Les objectifs doivent être de répondre au développement du nouveau pôle d’attractivité au niveau de la ZAC Léon Blum et il faudra proposer une offre qui se différenciera de ce qui existe à proximité : Centre commercial de Beaugrenelle, les Passages de Boulogne, et le nouveau pôle commercial du quartier Cœur de ville à Issy. D’autre part, il faudra garder en tête que ce projet s’inscrit sur une perspective de 20 à 30 ans, qu’il devra intégrer les évolutions sociales et les tendances à venir en termes de modes de consommation et de circuits de distribution.

Le compte administratif 2018 a été soumis aux votes. Le compte administratif est le document qui rend compte de l’exécution du budget. Le résultat global inscrit est de 54 M€ un chiffre qui correspond à celui des années précédentes, néanmoins cette année on observe une forte baisse des dépenses d’investissement. Pour 2018 les investissements prévus sont ainsi au plus bas niveau depuis le début de la mandature : 33 M€  (2018 : 33 M€, 2017 : 74 M€, 2016 : 44 M€, 2015 : 65 M€, 2014 : 56 M€). J’estime que ce chiffre pose d’autant plus de questions que la majorité actuelle poursuit la densification et l’accroissement de la population de la ville et qu’il faudra garantir à nos concitoyens le maintien de la qualité de services publics.

La délibération 14 (modification n°2 du plan local d’urbanisme). Bien entendu, je participerai à l’enquête publique qui sera organisée dans le cadre de ce projet de modification et j’espère aussi que nos concitoyens seront nombreux à contribuer. Ce type de document reste dense, complexe et technique et je continue à plaider pour que le contenu soit simplifié pour faciliter la compréhension des règles présentées. Le 18 avril, lors du débat  je suis particulièrement intervenue sur deux points. J’estime que si il peut être pertinent de redynamiser l’entrée de ville à proximité du parc des expositions de la porte de Versailles, les hauteurs constructibles proposées sur la zone UF me semblent excessives (50 à 70 m). Il en est de même pour la zone UAb. Enfin, c’est la modification de la liste des éléments de « patrimoine bâti remarquable » qui a retenu mon attention. J’ai interrogé l’adjoint à l’urbanisme pour savoir si dans ce contexte les zones pavillonnaires non repérées allaient pouvoir à l’avenir faire l’objet de projets immobiliers, alors que dans la précédente version du PLU ces zones avaient été plutôt préservées. Je n’ai pas obtenu de réponse précise sur ces points.

La délibération 16 proposait une nouvelle enquête publique sur la ZAC Léon Blum suite à celle effectuée en mai 2018 et à l’avis défavorable du commissaire enquêteur. Les riverains de ce quartier ont été nombreux à s’exprimer lors de la 1ère enquête publique. C’est une bonne chose qu’ils puissent à nouveaux faire part de leur perception du nouveau dossier. Pour ma part j’ai compris, les préoccupations des riverains qui voulaient préserver des immeubles de logements jugés en bon Etat. Il me semble aussi primordial de valoriser le Chemin des Vignes, les isséens y sont très attachés c’est une spécificité remarquable du patrimoine isséen qu’il faut mettre en valeur. Sur cette ZAC je suis favorable au transfert de la salle de prières du 103 au 135 avenue de Verdun dans les conditions proposées qui respectent les textes en vigueur et notamment l’article 1 de la constitution de 1958. (La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée).
En revanche, j’ai souligné que dans le dossier présenté il manque une volonté de valoriser une circulation douce sur ce quartier. Les références de l’étude d’impact sur la mobilité dates de 2009 et  2014 autant dire qui cela tient pas compte de la situation actuelle et des incidences que cela peut avoir sur la qualité de vie de nos concitoyens. Je pense que davantage de précisions doivent être apportées sur le besoin de faciliter et valoriser la circulation douce sur cette ZAC.

Je suis enfin intervenue en fin de conseil sur une question sur la Sécurité urbaine et sur une initiative de GPSO qui me semblait intéressante. « Il y a quelques semaines, Grand Paris Seine Ouest, la police nationale et la Garde républicaine ont signé un partenariat pour mettre en place une police équestre. En quoi consiste ce partenariat ? Quelles sont les différentes missions de ces équipes sur Issy-les-Moulineaux ? Est-ce qu’il s’agit-il de personnels de sécurité supplémentaires ou du remplacement d’autres effectifs ? Y-a-t-il des incidences financières pour notre ville, en dehors du budget de GPSO ? Il semble que ce service qui offre des perspectives nouvelles n’entraîne pas de coûts supplémentaires pour notre ville.

Révision du PLU, encore un effort pour une ville durable et humaine !

Vector Landscape Town or City in Flat Design Retro Style Illustration

En 2014, dans notre « manifeste pour une ville durable et harmonieuse », nous avons présenté un projet pour mettre en place un urbanisme au service des habitants, de la ville et des usagers. Nous avons aussi rappelé ce que disait l’architecte Le Corbusier : « les clefs de l’urbanisme sont dans les fonctions : habiter, travailler, se recréer dans les heures libres et circuler ».

Le projet de modification du PLU qui vient d’être soumis à enquête publique semble bien loin de cette vision. En fait, il poursuit toujours le même objectif de densification verticale de notre ville, au détriment d’une harmonie globale de notre territoire.

Des questions demeurent : quelles sont les mesures qui vont permettre de développer un nombre croissant de logements ? Est-on en phase avec le rééquilibrage de l’emploi entre l’Ouest et l’Est franciliens prescrits par le schéma directeur d’Île-de-France (SDRIF) ? Doit-on, continuer à construire des milliers de m2 de bureaux supplémentaires sur notre ville ? Ces questions auraient dû vous être clairement posées. La majorité actuelle a préféré soumettre lors de l’enquête publique un projet très technique, compartimenté et difficile à appréhender dans sa globalité.

Issy-les-Moulineaux va connaître, dans les prochaines années de profonds bouleversements. De nombreux programmes d’aménagements sont en projets : ZAC Léon Blum et Rodin, Quartier de la Ferme, Coeur de Ville, Hauts d’Issy (Gare fort d’Issy), secteur Guynemer/Jeanne d’Arc.

Dans ce contexte, pourquoi ne pas avoir engagé une réflexion de fond sur le seuil acceptable en matière de densification ? Pourquoi ne pas avoir pensé notre ville dans son environnement direct de Paris ?

Et plus globalement, quelle est dans ce projet de PLU 2015 la vision spécifique pour construire une ville plus durable, plus ouverte aux espaces verts et aux espaces de vie ?

Le Plan local d’urbanisme qui sera présenté en Conseil Municipal en décembre 2015 devra répondre à toutes ces questions.

Nous souhaitons qu’il ait pour fondement la volonté de mettre en place un urbanisme réfléchi, harmonieux et social qui soit respectueux de l’habitat actuel, de l’identité et de la diversité de nos quartiers, mais surtout du tissu social existant et du vivre ensemble.

Tribune Municipale du Groupe Issy c’est possible, publiée dans Point d’Appui d’Octobre 2015 : Thomas Puijalon, Kathy Similowski, Vivien Julhès, Patrick Auffret (PS) et Fabienne Gambiez (Front Démocrate-UDE), conseillers municipaux.

Issy, modification du PLU – Point d’étape

ZONAGE PLULors de la séance du Conseil Municipal du 9 avril dernier, nous étions amenés à nous prononcer sur la deuxième partie de la concertation pour la modification du Plan Local d’Urbanisme sur Issy-les-Moulineaux. Dans ce cadre, je me suis exprimée sur les points suivants :  « Sur cette partie de la concertation,  nous retenons principalement la volonté de simplifier le zonage de réduire le nombre de zones de 30 à 16 et de développer les commerces de proximité sur l’axe historique Paris-Meudon, ce qui nous semble effectivement être prioritaire.

Cependant, au sein des documents de zonage et de règlement qui vont engager notre ville à l’horizon 2030, nous estimons qu’il demeure un certain nombre d’imprécisions et de partis pris qui posent questions.

Il s’agit tout d’abord de l’avenir du Square Weiden et du parc Rodin qui vont être classés en espace naturel et de loisir, le parc Rodin ne serait donc plus espace boisé protégé.
Pour le pont d’Issy, la zone reste sans limitation de hauteur de construction, alors que le permis de construire d’une des tours a déjà été retiré.
Sur le secteur Guynemer, l’avenir des préemptions n’est pas clairement précisé.
A Léon Blum, la volonté de densifier autour de la future gare du Grand Paris ne s’accompagne pas de garanties de préservation de la mixité sociale.
A proximité de la gare de Clamart, les nouvelles hauteurs de construction autorisées risquent de changer l’âme de ce quartier pavillonnaire.
La Ferme est classée en zonage « centre urbain dense » ce qui pourrait  remettre en question l’équilibre pavillonnaire du quartier.
Enfin à propos du terrain du CNET, il n’y a pas de précisions claires sur le futur visage de notre Centre-ville.

L’ensemble des éléments que je viens de citer nous semblent effectivement préoccupants.

Et d’autre part nous estimons que la modification du PLU aurait dû être l’occasion d’une réflexion de fond sur la poursuite ou non de la densification. Quel type densification envisagée à l’horizon 2030 : vous ne le précisez pas et nous le regrettons.

Nous souhaitons que des éclaircissements soient apportés aux isséens ! ».

Issy, révision du PLU, retour sur forum du 22 octobre

Dans le cadre de la révision du PLU sur Issy, le 22 octobre dernier s’est déroulé un forum de concertation. Cette manifestation appelée « Forum citoyens », n’était pas ouverte à tous. Les isséens devaient préalablement s’inscrire sur le site de la ville pour participer. In fine ce ne fut qu’une petite centaine de personnes qui ont été réunies et 11 groupes de travail ont été constitués. Je regrette le format qui a été ainsi choisi. Il m’aurait semblé plus pertinent et plus démocratique d’organiser plusieurs réunions thématiques largement ouvertes à tous les citoyens.

Le timing m’est aussi apparu trop court car les participants ont eu peu de temps pour répondre aux différentes questions posées. Enfin la réflexion a été conduite selon un schéma imposé qui laissait de côté un certain nombre de problématiques et c’est dommage.

Néanmoins malgré ce cadre très contraignant, un certain nombre de pistes de réflexions sont ressorties de ces travaux (place du commerce sur la ville, préservation de l’environnement, un urbanisme plus humain…) je souhaite qu’elles soient conservées et qu’elles seront présentées dans leur intégralité notamment lors de la réunion publique du 21 novembre prochain.

Issy, Forum citoyen, 22 octobre 14

Dans le cadre de la révision du Plan local d’urbanisme qui a débuté en juillet dernier et dont le processus se déroulera jusqu’à fin 2015, un forum citoyen sera organisé par la majorité municipale le 22 octobre  au Palais des Sports Robert Charpentier, 4-6 boulevard des Frères Voisin à partir de 18H.

Je ne peux que vous inciter à participer à cette réunion, afin d’indiquer quelle ville vous voulez à l’horizon 2030.

Néanmoins je déplore que cette réunion ne soit pas ouverte à tous. En effet il faut s’inscrire préalablement sur le site de la ville pour être accrédité ?

Ce n’est pas ma conception d’une Démocratie locale vivante !

Issy : Point d’Appui doit retrouver sa vocation

Dans un récent article du Point d’Appui de Juin, il est question du Pont d’Issy.

L’article est rédigé de telle manière qu’il est essentiellement question de la partie “logements” du projet. Or il faut être honnête et rappeler que sur ce projet, la partie « logements et équipements publics » ne sont malheureusement que très limités :  il projet repose essentiellement sur la construction de trois tours de bureaux de 160 à 189 m de haut (232 260 m2 de bureaux, 13 500 m2 de logements dont 25 % de logements sociaux, 3500 m2 de commerces et 1200 m2 d’équipements).

Une telle proportion de nouveaux bureaux sur cette zone est d’autant plus préoccupante que cela aura des conséquences en terme de mobilité sur l’ensemble de la ville. En effet le nombre de parking est relativement limité sur ce projet pour inciter les occupants des bureaux à prendre les transports en commun, mais comment  le T2, le RER C vont-ils pouvoir absorber les nouveaux flux de populations générés par le projet (sachant que dans le même temps quatre autres projets d’envergure vont aussi entrainer de nouveaux flux de circulation : “Pentagone à Balard”, “Tour Triangle à la Porte de Versailles” « le projet de la ZAC Guynemer » et les “Projets de l’Ile Seguin”)?

D’autre part la construction de tours, au niveau de la trouée d’envol de l’héliport de Paris, entraine la modification de la trajectoire des hélicoptères et va amener ces mêmes engins à passer au-dessus de notre ville. Pour le moment, la majorité municipale est très discrète sur ce point, mais les riverains constatent depuis quelques semaines que les changements de trajectoires ont déjà commencé, et que les passages des hélicoptères sur le sud des futures tours sont déjà effectifs : avec toutes les conséquences que cela entraine en matière de qualité de vie. 

Donc j’estime que Point d’Appui doit retrouver sa vocation d’information. C’est un journal municipal destiné à donner de l’information aux isséens, des données complètes et objectives et non à servir de relai à la société de promotion immobilière commercialisant le programme du Pont d’issy.