Issy : Point d’Appui doit retrouver sa vocation

Dans un récent article du Point d’Appui de Juin, il est question du Pont d’Issy.

L’article est rédigé de telle manière qu’il est essentiellement question de la partie “logements” du projet. Or il faut être honnête et rappeler que sur ce projet, la partie « logements et équipements publics » ne sont malheureusement que très limités :  il projet repose essentiellement sur la construction de trois tours de bureaux de 160 à 189 m de haut (232 260 m2 de bureaux, 13 500 m2 de logements dont 25 % de logements sociaux, 3500 m2 de commerces et 1200 m2 d’équipements).

Une telle proportion de nouveaux bureaux sur cette zone est d’autant plus préoccupante que cela aura des conséquences en terme de mobilité sur l’ensemble de la ville. En effet le nombre de parking est relativement limité sur ce projet pour inciter les occupants des bureaux à prendre les transports en commun, mais comment  le T2, le RER C vont-ils pouvoir absorber les nouveaux flux de populations générés par le projet (sachant que dans le même temps quatre autres projets d’envergure vont aussi entrainer de nouveaux flux de circulation : “Pentagone à Balard”, “Tour Triangle à la Porte de Versailles” « le projet de la ZAC Guynemer » et les “Projets de l’Ile Seguin”)?

D’autre part la construction de tours, au niveau de la trouée d’envol de l’héliport de Paris, entraine la modification de la trajectoire des hélicoptères et va amener ces mêmes engins à passer au-dessus de notre ville. Pour le moment, la majorité municipale est très discrète sur ce point, mais les riverains constatent depuis quelques semaines que les changements de trajectoires ont déjà commencé, et que les passages des hélicoptères sur le sud des futures tours sont déjà effectifs : avec toutes les conséquences que cela entraine en matière de qualité de vie. 

Donc j’estime que Point d’Appui doit retrouver sa vocation d’information. C’est un journal municipal destiné à donner de l’information aux isséens, des données complètes et objectives et non à servir de relai à la société de promotion immobilière commercialisant le programme du Pont d’issy.

Issy : Enjeux de la ligne rouge du Grand Paris Express

GPE92Il y a quelques jours l’enquête publique sur la future ligne rouge (15 sud) du Grand Paris Express est a été clôturée. Bien entendu j’ai apporté ma contribution au débat sur ce tronçon qui reliera les Hauts-de-Seine et la Seine-et-Marne d’ici à 2020. Ce projet sera déterminant pour l’aménagement du plan de transport sur notre ville dans les années à venir. Voici le contenu des arguments et des questions qui m’ont semblé primordiaux.

« Je suis favorable à ce projet, au tracé choisi et pour le 1er tronçon de la ligne qui passe par Issy, je reconnais son utilité publique.

Néanmoins j’estime qu’il existe un certain nombre de points préoccupants sur lesquelles je voudrais obtenir des garanties.

Tout d’abord, dans le cadre du chantier qui sera mis en place sur notre ville, la sécurité des personnes et des biens doivent constituer des objectifs prioritaires et ils doivent être reconnus comme tels.

D’autre part, il est indiqué que c’est un chantier à ciel ouvert qui sera mis en place pour la construction des gares, mais il n’est pas précisé les conséquences directes sur la circulation et la vie des isséens (bruit, trafic des camions …). Une large communication doit être mise en place avec les isséens, les associations pour associer le plus grand nombre au projet et informer sur les conséquences sur la vie quotidienne et en limiter les conséquences.

Concernant les aménagements des futures gares, je souhaite que les voies de circulation douces soient privilégiées pour accéder à ces gares et surtout qu’un vrai tronçon de pistes cyclables soit mis en place.

A propos des sous-sols concernés, j’estime qu’il n’est pas clairement précisé dans les documents transmis aux isséns, les types de sondages qui seront effectués pour déterminer la nature des terrains, or cela devrait être le cas. Le nombre de sondages par ilot n’est pas non plus précisé.

L’impact de ce programme sur les constructions est aussi un point très préoccupant. Il est d’autant plus inquiétant que sur Issy-les-Moulineaux c’est une zone d’habitat qui est directement concernée par les futurs travaux. D’ailleurs, l’impact sur les ouvrages existants n’est pas nié, il est indiqué que les risques sont liés à la qualité des constructions. Ainsi je considère que pour prévenir tous les risques dus aux travaux, chacune des constructions présentes sur le trajet doit faire l’objet d’un constat avant et après travaux. Il faut une osculation précise de chaque construction, des investigations poussées et suffisantes pour préserver les isséens des dommages ouvrages et des risques d’effondrement tel que ceux survenus dans Paris lors de la construction de Météor.

Au niveau du Parc Henri Barbusse, il est indiqué dans les documents d’enquête qu’un puits d’aération sera installé au sein de cet espace remarquable. Je suis préoccupée par les nuisances que cette installation risque de générer. Et je souhaite un remplacement en pleine terre de l’intégralité des arbres qui seraient impactés par ces travaux.

Enfin je déplore que dans le cadre des documents transmis aucune référence précise ne soit faite au prolongement de la ligne 12 et que la connexion de la Ligne 12 avec la gare Léon Blum n’apparaisse pas dans le document de présentation ! »