Présidentielle à Issy, l’ouverture des bureaux de vote perturbée par les machines à voter

Man Voting MachineA l’ouverture du scrutin ce dimanche 7 mai, sur les bureaux 11 à 47 il a été impossible de faire fonctionner les machines à voter.

Les présidents de ces bureaux ont dû faire appel à un technicien informatique pour débloquer l’interface qui affichait le message suivant « Ce terminal n’a pas été qualifié pour une élection ».

Ceux-ci sont intervenus sur les systèmes pour mettre les compteurs à zéro et permettre le fonctionnement de la machine :

Machine à voter 070517

Dans ce contexte un certain nombre de question se posent :

  • Avant la mise sous scellés l’intégralité des machines à voter a-t-elle testée et vérifiée par l’entreprise à qui la ville d’Issy-les-Moulineaux a confié le marché ?
  • Comment se fait-il qu’un technicien puisse intervenir sur la programmation de la machine sans avoir à ouvrir les scellées ?
  • Pourquoi, après l’intervention sur le paramétrage, n’y a t’il pas eu de notification de la machine pour signaler l’incident ?

J’attends des réponses précises de la municipalité pour savoir ce qu’il s’est vraiment passé ce 7 mai 2017.

Face à toutes ces interrogations sur la sécurité informatique dans un contexte de risque « Cyber » et en l’absence de transparence, je réitère mes doutes et mon opposition au vote électronique pour le bon fonctionnement de la démocratie.

 

Préparatifs de la fusion Issy/Boulogne : qu’en est-il ?

Pile of question marks written on papers forming background

Lors du Conseil Municipal du 9 Juillet 2016 consacré à la fusion d’Issy-les-Moulineaux et de  Boulogne-Billancourt, André Santini a indiqué que des groupes de travail chargés « de préparer de manière rigoureuse et méthodique » seraient mis en place à la rentrée. 

La décision sur cette fusion doit être prise d’ici la fin de l’année, soit dans environ 10 semaines. Compte-tenu de ce timing resserré, il me semble étonnant qu’aucune réunion de travail préparatoire ne soit déjà programmée. Aucune information précise n’a été transmise sur le planning des différentes rencontres, ni sur les acteurs locaux (associations, experts …) qui seront réellement associés à ce travail d’analyse préliminaire.

En un premier temps, le Maire d’Issy-les-Moulineaux a refusé de consulter directement les citoyens par référendum. Aujourd’hui ce sont les groupes de travail qui n’ont pas encore pris forme, alors qu’ils devaient être mis en place « dès la rentrée » ?

In fine en quelques semaines, comment l’opposition, les associations et tous les acteurs de la ville seront-ils associés au processus comme cela avait été présenté? Quand des informations précises, des chiffres, des données, analyses seront-elles enfin communiquées sur ce dossier de fusion ?

Fusion Issy/Boulogne : 500 000€ dépensés pour la communication

Young man with glued mouth and thought cloudsLes maires d’Issy-les-Moulineaux et de Boulogne ont profité de la discrète période du mois d’Août pour lancer deux marchés publics, visant à définir « la stratégie de communication et de concertation dans le cadre de la démarche de création d’une commune nouvelle entre Boulogne-Billancourt et Issy-les-Moulineaux ». Le montant global de ces deux marchés sera de 500 000 € : 200 000 € pour Issy et 300 000 € pour Boulogne.

Pourtant le 9 juillet dernier, le maire d’Issy-les-Moulineaux nous indiquait que cette fusion avait pour objectif premier de réaliser des économies : elle commence en fait par une dépense substantielle …

Quelle forme prendra cette communication ?

On sait déjà qu’il ne s’agira pas d’un référendum communal, ni d’une consultation des habitants pourtant prévus par la loi dans le code général des collectivités territoriales : André Santini l’a clairement exclu. Les citoyens ne seront pas consultés sur cette fusion : ils seront mis devant le fait accompli !

A court terme,  je déplore que la parole soit donnée aux agences de communication plutôt qu’aux citoyens.

Issy & Boulogne : Création d’une commune nouvelle ?

P1070508Le samedi 9 juillet 2016 à 10h30, se déroulera une séance extraordinaire du Conseil Municipal d’Issy-les-Moulineaux, à l’ordre du jour : « la création d’une commune nouvelle en lieu et place de la commune de Boulogne-Billancourt et de la commune d’Issy-les-Moulineaux ».

Une seule délibération sera discutée dans le cadre de cette séance publique.

Lors de ce Conseil, je souhaite que des éclaircissements soient enfin apportés officiellement sur les motivations de cette fusion, sur ce que les isséens auraient à y gagner.

Et dans l’intérêt des isséens, il est temps de transmettre aux habitants de notre ville des informations objectives et transparentes sur ce dossier. Un vrai débat démocratique doit être initié et bien au delà de groupes de travail institutionnels. Enfin la population doit pouvoir décider via un référendum local de la disparition ou pas de notre commune.
En démocratie, aucune organisation ne peut être constituée ou fonctionner efficacement sans une réelle adhésion de la population. Sans un assentiment populaire, cette fusion sera vouée à l’échec :  nos concitoyens doivent se prononcer.

Pour tout savoir de l’histoire de la Halle Eiffel, ce lieu à préserver !

2360

Vous trouverez ci-dessous le dossier de la base de données Mérimée sur les monuments remarquables. Une bonne raison de plus de sauver ce dernier vestige de notre patrimoine industriel.

– See more at: http://www.puijalon.fr/pour-tout-savoir-de-lhistoire-de-la-halle-eiffel-ce-lieu-a-preserver/#sthash.1zjJtNjV.dpuf

Lettre aux Isséennes et aux Isséens

ICP magenta

« Issy ne sera confisquée, ni par un homme, ni par un parti »

Retrouvez la lettre de Thomas PUIJALON aux Isséennes et aux Isséens

Lire la suite : http://www.puijalon.fr/lettre-aux-isseennes-et-aux-isseens/#sthash.61C14v8W.dpuf

RD 7 à Issy, 7 comme le jeu des 7 erreurs?

1Vous êtes nombreux à nous le dire dans les porte-à-porte, les rencontres de bas d’immeuble et les tractages : « vous en avez ras le bol des chantiers permanents de cette ville ». Et ce d’autant que certains chantiers durent depuis des années. C’est le cas de la RD 7, autrement dénommée Quai de Stalingrad, qui longe la Seine de Paris à Meudon. Déjà 6 à 7 ans de chantier sur cet axe et combien encore avec les travaux du Pont d’Issy?

Les riverains résidant juste le long de la Seine ont déjà du encaisser la reculade de la municipalité sortante qui après avoir tenu tête au Conseil général pour maintenir une 2 fois 1,5 voies avait fini par lâcher en rase plaine pour un 2×2 voies très, mais alors très, minérales.

Du coup, pour le week-end, nous vous proposons le jeu des 7 erreurs pour montrer les conséquences des renoncements politiques. De l’idéal au réel, vous serez seuls juges.

Les allées plantées d’arbres en milieu de voirie? disparues.

Les immeubles R+4 dans la ZAC des Bords de Seine? Ajoutez + 3 voir plus 5 si vous considérez que les nouveaux bureaux de 7 étages font en réalité 9 étages d’habitation.

Cherchez, comparez…

3L’allée paysagée, piétonne et cycliste qui devait longer la RD 7 s’est transformée en vaste ruban bicolore, béton et bitume. Rien pour absorber le bruit. une végétation aussi rare que le bitume abonde. Des places de stationnement obligeant à prendre des risques pour sortir de son véhicule et à descendre sur la chaussée, tant elles sont étroites. Que de travail et de concertation à mener pour reprendre avec le Conseil général cette perspective qui manque cruellement de nature.

Toutes les fonctions urbaines de cet axe : circulation routière, stationnement, circulation cycliste et pédestre sont sur le même plan, au même niveau. Aucune coupure, aucune végétation à hauteur d’yeux pour casser ce sentiment d’une large autoroute urbaine. Quelle est la fonction urbaine de la petite place plantée d’arbres? Pas de commerces, pas de terrasse de café, pas d’aménagement public… Elle sert à quoi? Juste à promener des chiens d’un pied d’arbre à un autre.

On fera juste une parenthèse sur le trottoir côté tramway de la RD7 qui est des plus dangereux pour les piétons : étroit, pas sécurisé au-dessus de la tête des piétons, toujours inondé par de la boue par endroit et rempli d’obstacles… Subissez, mais veillez vous-mêmes à votre sécurité.

2

L’aménagement de notre ville suppose une volonté politique forte, reposant d’abord et avant tout sur la concertation avec les riverains, les entreprises.

Roland Castro, dans les conversations citoyennes tentait de nous faire rêver sur « la large trouée vers la Seine » qui devait faire entrer la Seine dans le paysage isséen.

Il suffit de regarder les travaux en cours le long de la Seine pour constater que l’érection d’un muret d’au moins 1,10m cache déjà la vue de cet élément central de notre paysage. A 20m, on ne voit que le muret. A proximité du muret, un enfant en poussette ou en bas âge, une personne à mobilité réduite devra se contenter d’une idée de la Seine… dommage.

Ces simples exemples démontrent en quoi des associations isséennes, des citoyens, des entreprises et des commerçants ont raison de s’inquiéter de ce que les sortants vous cachent sur les chantiers suivants : Ligne 15 du métro du Grand Paris au Carrefour Léon Blum et à la Gare de Clamart, Sac Guynemer, Centre ville sur le terrain d’Orange Lab, Tours du Pont d’Issy… Il y a matière à s’inquiéter.

Voilà pourquoi, dans l’accord qui lie le PS, les Démocrates isséens et les Isséens engagés, la concertation prend une telle place : vous êtes ceux qui allez utiliser ces espaces. C’est votre ville. L’aménagement de l’espace public est aussi important que celui des parcelles. Nous ferons en sorte que vous puissiez vivre pleinement votre ville ! C’est pour cela que nous nous mettons à votre service.

– See more at: http://www.puijalon.fr/rd-7-a-issy-7-comme-le-jeu-des-7-erreurs/#sthash.JrjhG9eh.dpuf

Nicolas Moreau, conseiller municipal PS, sur la liste Issy c’est possible : la vigilance sur ces détails qui améliorent votre vie quotidienne

07_nicolas_moreau_600Présentation Nicolas MOREAU, conseiller municipal sortant.

La fin de ma première mandature approche ; élu en 2008, à 35 ans, conseiller municipal minoritaire. Quelle belle expérience !

J’ai acquis de nouvelles connaissances, car pour un salarié du secteur privé, le monde public possède des caractéristiques propres. J’ai suivi sur mon temps personnel quelques formations, pour mieux appréhender le code général des collectivités territoriales, aller dans le détail du développement durable, comprendre et analyser un compte administratif et un budget primitif … Les préparations des cinq conseils municipaux annuels ont été aussi des moments privilégiés pour toucher toutes les affaires publiques qui nous étaient soumises ; moments denses de travail en équipe, sur une période courte. Personnellement sur ces six dernières années, je me suis concentré sur l’Education, la jeunesse, les sports, le monde associatif, les crèches, les marchés et la tarification municipale.

Lire la suite ici : http://www.puijalon.fr/nicolas-moreau-conseiller-municipal-ps-sur-la-liste-issy-cest-possible-la-vigilance-sur-ces-details-qui-ameliorent-votre-vie-quotidienne/#sthash.NjoRsi93.dpuf

Le cadeau d’adieu des sortants aux Isséens est bien trop bruyant !

Hélico 1La majorité sortante veut à tout prix ériger ses trois tours de bureaux au niveau du pont d’Issy, culminant à 189m de haut. Ceci implique la modification impérative des trajectoires de décollage et atterrissage des hélicoptères. Mais jusqu’ici, cette petite modification de votre environnement sonore, les sortants l’ont étouffée.

Nous estimons que ce projet doit être revu, car une modification des trajectoires sera préjudiciable pour les isséens. En effet, le projet actuel de la ZAC du Pont d’Issy est situé directement dans la trouée d’envol de l’héliport de Paris.

Les trajectoires des hélicoptères qui existent aujourd’hui sont le résultat de longues concertations entre la commission consultative de l’environnement, la Direction général de l’aviation civile (DGAC) et l’Etat pour assurer la sécurité (en tenant compte du niveau d’urbanisation élevé) et pour limiter les nuisances en matière de bruit. Elles permettent d’éviter le plus possible le survol de la ville d’Issy-les-Moulineaux : les axes d’arrivée et de départ étant situés préférentiellement sur le Boulevard Périphérique ou sur le lit de la Seine.

La modification de ces trajectoires entraînerait automatiquement leur déport au-dessus du Centre ville d’Issy ! Là est l’aberration de ce projet de tours qui n’a toujours pas prouvé sa pertinence.

Pourtant, pour permettre la construction de ces tours du Pont d’Issy, le Maire sortant d’Issy a clairement sacrifié la tranquillité sonore des Isséens sur l’autel de l’esthétique de son projet.

Alors que la DGAC indique dans un courrier que les changements de trajectoires amèneront les hélicoptères à plus survoler Issy-les-Moulineaux qu’actuellement, ce qui entraînera des inquiétudes légitimes de la part des riverains, le Maire sortant d’Issy a confirmé sa demande de modification des trajectoires le 31 juillet dernier : « Par le présent courrier, je vous donne mon accord concernant la trajectoire préconisée par vos experts, à savoir un contournement des tours par le Sud. En effet, les enjeux de la ZAC du Pont d’Issy, à savoir la requalification d’une entrée majeure de la ville d’Issy-les-Moulineaux, une refonte des espaces publics et une forte amélioration de la connexion du quartier à la gare Issy-Val de Seine, revêtent une importance cruciale ».

trajectoire1Alors que la proportion d’Isséens travaillant sur la ville tombe à présent aux environs de 19%, l’équipe sortante, qui confond gestion publique avec le jeu Issym City, confirme le peu de respect qu’elle porte aux habitants : pas d’information du public, aucun document dans l’enquête publique sur la Tour Imefa 52, aucune
donnée en open data, aucune révision par enquête publique du plan local d’exposition au bruit ! C’est un bien vilain cadeau d’adieux qu’ils vous font !

Nous estimons que rien ne justifie une remise en cause de la qualité de vie de nos concitoyens.

Depuis le départ, ce projet des « trois tours » n’apporte rientrajectoire2 aux Isséens. Il est même porteur de 
nuisances tant les conditions d’accueil des futurs 13.000 salariés du site sont sous-évaluées. A présent, vous devrez en plus supporter le flapping des hélicoptères au-dessus de vos têtes. Nous ferons d’emblée un audit pour concevoir tous les moyens d’arrêter ces projets qui ne correspondent en rien aux attentes des Isséens et des entreprises déjà présentes sur notre ville. Dans l’immédiat, les isséens doivent être clairement informés de l’ensemble des conséquences du projet de la ZAC du Pont d’Issy et des changements de trajectoires des hélicoptères notamment en matière de bruit et de sécurité.

Nous demandons que toute la transparence soit faite sur ce projet et ses implications : ce n’est pas le cas à l’heure actuelle !

Thomas Puijalon

– See more at: http://www.puijalon.fr/le-cadeau-dadieu-des-sortants-aux-isseens-est-bien-trop-bruyant/#sthash.tysAm1v2.dpuf

Tong Chhor, Isséen engagé, sur la liste Issy c’est possible ! : « Thomas Puijalon est l’homme de la situation »

DSC_0415-199x300Tong Chhor : « il est temps qu’une nouvelle équipe municipale réfléchisse à la façon de favoriser l’emploi proche du domicile pour aider les Isséens à gagner du temps pour mieux vivre ».

Français d’origine Cambodgienne, je suis arrivé en France en 1975 sans un sou avec ma famille, à l’arrivée des Khmers rouges dans Phnom-Penh.

Aujourd’hui, je suis entrepreneur et cadre dirigeant dans les nouvelles technologies. Depuis plus de 20 ans, mes responsabilités m’amènent à parcourir de nombreux pays d’Europe, du Moyen-Orient et d’Afrique. Cela me permet d’affirmer clairement que les différences culturelles sont d’immenses richesses pour tous ceux qui sont ouverts aux autres, quelque soit leur origine et leur appartenance politique.

Citoyen engagé et respectueux de la République et de mes concitoyens, j’ai toujours soutenu et voté pour des hommes de conviction – des démocrates républicains de droite comme de gauche – dès lors qu’ils sont porteurs de projets pour une Société plus humaine, juste et solidaire et qu’ils encouragent le travail, l’effort et l’exigence de qualité.

S’agissant d’Issy-Les-Moulineaux, Monsieur André Santini a considérablement développé la ville, en faisant venir les grandes et prestigieuses entreprises. Il a permis la rénovation ou la construction de plusieurs quartiers d’habitation dont les quais de Seine et le fort d’Issy. Cela dit, après 34 ans de pouvoir sans partage, il est maintenant temps pour lui de passer la main à un maire plus jeune, plus dynamique pour que les changements initiés dans ces quartiers soient accompagnés d’une véritable politique culturelle créative et dynamique ainsi que d’un vrai encouragement au développement des commerces et de l’artisanat. Quant à l’emploi, il est également temps qu’une nouvelle équipe municipale réfléchisse à la façon de favoriser l’emploi proche du domicile pour aider les Isséens à gagner du temps pour mieux vivre.

Thomas Puijalon, tête de liste « Issy, c’est possible ! » est l’homme de la situation pour relever tous les défis auxquels Issy est en train de faire face ! Je le soutiens pour trois principales raisons : Premièrement, il connait très bien notre ville car il y est né et il y vit. Ensuite, avec son expérience des collectivités locales, de l’Etat et de l’entreprise privée, il a toutes les compétences requises pour faire d’Issy, un endroit où il fait bon vivre. Enfin, comme il est convaincu que l’élection municipale doit échapper aux décisions partisanes, il est, pour moi, le candidat idéal du rassemblement de tous les démocrates républicains d’Issy.RIMG0099-300x225

Je m’engage auprès de Thomas Puijalon pour l’aider, d’une part, à concrétiser ses valeurs de partage, de diversité et de solidarité intergénérationnelle et d’autre part, à développer l’économie et l’emploi à Issy.

J’invite tous les démocrates républicains d’Issy à nous rejoindre pour faire d’Issy, une ville exemplaire, en termes d’unité et d’ambition !

– See more at: http://www.puijalon.fr/tong-chhor-isseen-engage-sur-la-liste-issy-cest-possible-thomas-puijalon-est-lhomme-de-la-situation/#sthash.CmhNlUph.dpuf