Didier Frutieaux, démocrate isséen, « Issy peut redevenir une ville agréable à vivre »

Photo-Didier-FrutieauxJ’ai 45 ans, je suis marié et père de deux garçons. Je suis cadre commercial, Responsable de l’Administration des Ventes dans la filiale d’un groupe américain, leader de l’industrie du Jouet en Europe. Habitant Issy-les-Moulineaux depuis plus d’une quinzaine d’années, je constate une dégradation régulière de la qualité de vie dans cette ville à cause des projets pharaoniques de la municipalité sortante : grignotage de tous les espaces verts et des parcs, bétonnage systématique de la ville livrée aux promoteurs, construction d’immeubles sans intérêt architectural ni cohérence avec le bâti existant, RD7 transformée en autoroute urbaine, tours du Pont d’Issy prévues dans la trouée d’envol de l’héliport. Pourtant, je pense que malgré ces erreurs, Issy peut redevenir une ville agréable à vivre, où l’avenir peut se réconcilier avec un passé glorieux.

Lire la suite : http://www.puijalon.fr/didier-frutieaux-democrate-isseen-issy-peut-redevenir-une-ville-agreable-a-vivre/#sthash.h2eBDi9H.dpuf

Les Démocrates isséens ne soutiennent pas André Santini !

DémoIsséens_Logo_square_XL

Retrouvez le communiqué de presse des Démocrates Isséens associés à Thomas Puijalon et à la liste Issy c’est possible dans le cadre de la campagne municipale des 23 et 30 mars 2014.

Communiqué de Presse Democrates isséens

 

Fabienne Gambiez, démocrate isséenne, « je considère les enjeux locaux en fonction du projet et la personnalité qui le porte »

Fabienne GambiezMariée, mère de deux garçons de 16 et 10 ans, j’habite Issy-les-Moulineaux depuis plus de 15 ans. Je me suis toujours intéressée à Fabienne Gambiezla vie politique. Diplômée de l’Institut d’Etudes Politiques d’Aix-Marseille et d’un DEA de Science Politique à Paris II, je suis aujourd’hui Cadre en marketing. Après avoir milité de longues années à l’UDF, en 2007 j’ai participé à la création du MOuvement DEMocrate.

Lire la suite : http://www.puijalon.fr/fabienne-gambiez-democrate-isseenne-je-considere-les-enjeux-locaux-en-fonction-du-projet-et-la-personnalite-qui-le-porte/#sthash.vGGiGUAo.dpuf

Yazid Amrouche, architecte, au service d’une ville plus douce, est sur la liste Issy c’est possible !

Je m’appelle Yazid AMROUCHE, né le 10 Mai 1966, marié, 2 enfants. Je suis Français d’origine Algérienne et Kabyle. J’habite et travaille à Issy-les-Moulineaux depuis 6 ans, en tant qu’Architecte. Ma double nationalité, ma double culture, ma double langue m’ont permis d’avoir une vision panoramique de la vie. Arrivé en France à l’âge de 23 ans après avoir suivi un cursus de niveau BAC +2 en Génie Civil, j’ai repris les études universitaires à l’école d’Architecture de Paris la défense jusqu’à l’obtention du diplôme d’architecte D.P.L.G. Cette période a été difficile car je ne disposais d’aucune aide et devais cumuler les études avec un emploi de façon à subvenir à mes besoins quotidiens.

Lire la suite : http://www.puijalon.fr/yazid-amrouche-architecte-au-service-dune-ville-plus-douce-est-sur-la-liste-issy-cest-possible/#sthash.OLJIHYb3.dpuf

De la démocratie à Issy…

ICP magentaLors d’une réunion d’appartement, lundi 27 janvier 2014, avec une trentaine d’Isséens d’horizons divers, plusieurs participants m’ont demandé pour quelle raison nous ne faisions pas de réunions publiques. Grand étonnement (stupéfaction?) dans l’assistance, pas forcément à gauche, lorsque j’ai annoncé que j’avais reçu un courrier du Maire m’indiquant que nous n’aurions pas de salles pour faire des réunions publiques avant le 10 mars 2014.

Lire la suite : http://www.puijalon.fr/de-la-democratie-a-issy/#sthash.IW7T6aDM.dpuf

Thomas Puijalon a signé la Charte Anticor

IMG_23141Le 23 janvier 2014, Thomas Puijalon, Tête de liste Issy c’est possible !, a signé la Charte Anticor pour les municipales. D’autres candidats sur la liste ont pris les mêmes engagements.

Cette charte comprend neuf séries d’engagements :

1) Non cumul et limitation des mandats et des fonctions exécutives

2) Bonnes pratiques de gestion

3) Transparence

4) Reconnaissance de l’opposition

5) Participation citoyenne

6) Publicité des informations

7) Traitement des atteintes à la probité

8) Prévention du trafic d’influence

9) Choix des organismes financiers

Thomas Puijalon déclare : « Je m’engage pour mettre en place une démocratie exemplaire. La signature de cette charte ne résulte pas d’une contrainte, mais d’une volonté. Issy n’est pas aujourd’hui une ville exemplaire. L’expression des minorités est réduite à portion congrue. Le cumul des mandats est un sport local dont nous ne pouvons tirer aucune fierté. Ce qui est intéressant, ce n’est pas de pointer les pratiques des sortants, mais bien les engagements que nous prenons à l’égard des Isséens. Cette charte va dans le droit fil de l’engagement que j’ai pris en rassemblant PS, Démocrates Isséens et Isséens engagés : que la ville d’Issy ne soit confisquée ni par un homme ni par un parti. »

http://www.puijalon.fr/thomas-puijalon-a-signe-la-charte-anticor/#sthash.qJPJqQz3.dpuf

60 jours avant la victoire !

thomas-issy1Chers lecteurs,

Dans 2 mois, nous serons au soir du 1er tour de l’élection municipale, le dimanche 23 mars 2014. L’objectif collectif de la liste Issy c’est possible est bien de l’emporter le 30 mars prochain.

A moins de 60 jours du 1er tour, nous avons réalisé un travail en profondeur : contact avec de nombreuses associations, des entreprises, présence dans plusieurs réseaux isséens, collages, rencontres avec les isséens et travail sur le projet.

A ce jour, 2000 portes ont été frappées, plus de 15 000 tracts ont été distribués, une cinquantaine d’articles postés sur le blog … Nous allons continuer et amplifier ce travail.

Lire la suite : http://www.puijalon.fr/60-jours-avant-la-victoire/#sthash.EzXzGMo1.dpuf

Tong Chhor, Isséen engagé, sur la liste Issy c’est possible ! : « Thomas Puijalon est l’homme de la situation »

DSC_0415-199x300Tong Chhor : « il est temps qu’une nouvelle équipe municipale réfléchisse à la façon de favoriser l’emploi proche du domicile pour aider les Isséens à gagner du temps pour mieux vivre ».

Français d’origine Cambodgienne, je suis arrivé en France en 1975 sans un sou avec ma famille, à l’arrivée des Khmers rouges dans Phnom-Penh.

Aujourd’hui, je suis entrepreneur et cadre dirigeant dans les nouvelles technologies. Depuis plus de 20 ans, mes responsabilités m’amènent à parcourir de nombreux pays d’Europe, du Moyen-Orient et d’Afrique. Cela me permet d’affirmer clairement que les différences culturelles sont d’immenses richesses pour tous ceux qui sont ouverts aux autres, quelque soit leur origine et leur appartenance politique.

Citoyen engagé et respectueux de la République et de mes concitoyens, j’ai toujours soutenu et voté pour des hommes de conviction – des démocrates républicains de droite comme de gauche – dès lors qu’ils sont porteurs de projets pour une Société plus humaine, juste et solidaire et qu’ils encouragent le travail, l’effort et l’exigence de qualité.

S’agissant d’Issy-Les-Moulineaux, Monsieur André Santini a considérablement développé la ville, en faisant venir les grandes et prestigieuses entreprises. Il a permis la rénovation ou la construction de plusieurs quartiers d’habitation dont les quais de Seine et le fort d’Issy. Cela dit, après 34 ans de pouvoir sans partage, il est maintenant temps pour lui de passer la main à un maire plus jeune, plus dynamique pour que les changements initiés dans ces quartiers soient accompagnés d’une véritable politique culturelle créative et dynamique ainsi que d’un vrai encouragement au développement des commerces et de l’artisanat. Quant à l’emploi, il est également temps qu’une nouvelle équipe municipale réfléchisse à la façon de favoriser l’emploi proche du domicile pour aider les Isséens à gagner du temps pour mieux vivre.

Thomas Puijalon, tête de liste « Issy, c’est possible ! » est l’homme de la situation pour relever tous les défis auxquels Issy est en train de faire face ! Je le soutiens pour trois principales raisons : Premièrement, il connait très bien notre ville car il y est né et il y vit. Ensuite, avec son expérience des collectivités locales, de l’Etat et de l’entreprise privée, il a toutes les compétences requises pour faire d’Issy, un endroit où il fait bon vivre. Enfin, comme il est convaincu que l’élection municipale doit échapper aux décisions partisanes, il est, pour moi, le candidat idéal du rassemblement de tous les démocrates républicains d’Issy.RIMG0099-300x225

Je m’engage auprès de Thomas Puijalon pour l’aider, d’une part, à concrétiser ses valeurs de partage, de diversité et de solidarité intergénérationnelle et d’autre part, à développer l’économie et l’emploi à Issy.

J’invite tous les démocrates républicains d’Issy à nous rejoindre pour faire d’Issy, une ville exemplaire, en termes d’unité et d’ambition !

– See more at: http://www.puijalon.fr/tong-chhor-isseen-engage-sur-la-liste-issy-cest-possible-thomas-puijalon-est-lhomme-de-la-situation/#sthash.CmhNlUph.dpuf

Géraldine de Passemar : « Aujourd’hui, les projets de la mairie ne sont que tours et béton, afin de faire venir toujours plus d’entreprises et d’habitants. Pour quelle qualité de vie ? »

Je m’appelle Géraldine de PASSEMAR, j’ai 47 ans, divorcée, 4 garçons collégien, lycéen et étudiants.

004-227x300Je suis chargée de recherche dans un cabinet de conseil en fusions-acquisitions

Isséenne depuis peu, j’ai choisi cette ville avant tout pour sa proximité avec Paris et la ligne de métro qui relie mes enfants à leur père.

Je n’étais pas spécialement attirée par son aspect un peu triste de ville de banlieue et pour tout dire j’aurais préféré m’installer dans un environnement plus vivant.

Contre toute attente, je me suis attachée à mon quartier (le centre-ville) et j’ai vite constaté que – même si la circulation en voiture était laborieuse aux heures de pointe et qu’il y avait un manque de commerces, d’animation et de verdure – le centre-ville avait malgré tout un certain charme et qu’il était vraiment dommage de ne rien faire pour le rendre plus attractif.

En découvrant le reste de la ville, j’ai pris conscience de l’isolement de certains quartiers qui mériteraient aussi d’être mieux valorisés.

La ville d’Issy est réputée être une ville riche grâce à toutes les entreprises que le maire a encouragées à venir s’installer et cela lui a donné beaucoup de rayonnement certes, mais je ne vois pas quel en est concrètement le bénéfice pour les Isséens.

Aujourd’hui, les projets de la mairie ne sont que tours et béton, afin de faire venir toujours plus d’entreprises et d’habitants. Pour quelle qualité de vie ? Peut-on se contenter, comme seul bénéfice, de payer moins d’impôts qu’ailleurs ? Les structures et équipements peuvent-ils absorber indéfiniment une telle expansion ?

Les Isséens attendent aussi de voir leur cadre de vie embelli, leurs besoins sociaux pris en compte, leur quotidien facilité et de disposer d’une offre de culture et de loisirs élargie et accessible à tous, ceci afin de faire d’Issy une ville agréable à vivre et dont ils soient fiers.

J’ai choisi de soutenir Thomas PUIJALON car il a une volonté très forte et sincère de mettre les citoyens au cœur de son projet dans l’écoute, la concertation et le souci d’améliorer la qualité de vie de chacun.

Isséen depuis toujours, il est très attaché à cette ville et représente le renouveau dont la municipalité a besoin aujourd’hui.

En mobilisant une équipe au-delà de son propre parti, il fait le choix moderne et courageux de vouloir faire de la politique autrement, en abandonnant ces clivages stériles qui font trop souvent perdre de vue le bien commun au profit de l’ambition personnelle ou d’archaïsmes idéologiques.

Je n’appartiens à aucun parti – je me définis plutôt comme centriste – mais je suis surtout une Isséenne engagée et je choisis ce qui me semble le mieux pour ma ville.

Thomas m’a demandé de prendre en charge le projet sur les Femmes, notamment les mères isolées ou en situation de détresse, sujet qui me touche particulièrement …

– See more at: http://www.puijalon.fr/geraldine-de-passemar-isseenne-engagee-au-service-des-femmes/#sthash.CuQkTPkN.dpuf