Meilleurs voeux 2016

abstract gold christmas tree background

En ce début janvier, je vous souhaite ainsi qu’à vos proches une excellente année 2016.

Sur le plan local, le 1er Janvier 2016 marque la naissance officielle de la Métropole du Grand Paris, notre commune y est naturellement rattachée. L’objectif de la mise en place de cette nouvelle structure est de réduire les inégalités entre les territoires franciliens, d’harmoniser les politiques locales, et d’initier une nouvelle dynamique en renforçant le Grand Paris comme métropole sur le plan international. Je suis convaincue que cette démarche est nécessaire et j’espère que sa mise en place se fera dans de bonnes conditions pour notre commune.

En 2016, au sein du Groupe Municipal d’opposition « Issy c’est possible », je continuerai à œuvrer pour qu’à Issy-Les-Moulineaux le citoyen soit vraiment remis au cœur des projets de ville, pour améliorer la qualité de la vie au quotidien, développer des environnements à taille humaine pour un mieux vivre ensemble dans nos espaces urbanisés.

Dans la perspective de vous rencontrer dans les prochaines semaines sur Issy-les-Moulineaux, je vous renouvelle tous mes vœux pour la réussite de ce que vous souhaitez entreprendre en 2016 !

Issy, retour sur le dernier Conseil Municipal de 2015

construction d'immeubleLe 17 Décembre s’est tenu le dernier conseil de l’année 2015. Voici en substance les dossiers d’urbanisme, de développement durable et des espaces publics sur lesquels je me suis exprimée. Janvier 2016 va voir la mise en place de la Métropole du Grand Paris, par crainte de perdre un certain nombre de prérogatives, des communes comme Issy-les-Moulineaux ont accéléré le vote de délibérations notamment en termes d’urbanisme au détriment d’un vrai débat sur des dossiers essentiels. Et plutôt que de répondre aux questions le maire a préféré avoir recours aux invectives : sans respect ni pour les isséens, ni pour les élus d’opposition : des méthodes d’un autre temps !

La modification du PLU a été soumise au vote. Notre groupe Issy c’est possible s’est abstenu, car j’ai rappelé que nous constations clairement dans ce document, une volonté de poursuite de l’accroissement de la densification. Il va s’agir d’une poursuite de la densification par la hauteur, au détriment d’une harmonie globale de notre ville et de la création de vrais espaces de vie. Nous craignons la déstabilisation des zones d’habitat individuel qui devraient pourtant constituer des points essentiels de respiration. C’est un document très technique qui a été  présenté à concertation, qui ne fait pas précisément de référence au citoyen, à son bien-être, ses besoins. Les rapports sociaux ne sont pas non plus évoqués, ni comment améliorer la cohabitation entre les flux de professionnels travaillant sur Issy et les résidents.

D’autre part tout projet doit reposer sur un respect des trois tiers : activités économiques/commerces, logements et espaces publics. Mais le PLU ne prévoit pas d’engagement sur ce point. Et les indications concernant la part réservée à des espaces de vie, de promenade, d’espaces verts au sol pour s’approprier la vie des quartiers, les berges de Seine ne nous ont pas semblé suffisantes.

Deux créations de Zac ont été soumises au vote lors de ce Conseil.

Pour la Zac Cœur de ville, j’ai rappelé qu’il va s’agir d’un secteur de 3 Ha que nous jugeons  stratégique pour l’évolution de notre ville, pour créer un lien entre la Mairie et Corentin-Celton. Nous avons regretté la forme de concertation utilisée sur ce dossier qui s’est écoulée dans le temps sur plusieurs années, sur des projets différents sans vision claire de volonté municipale. Sur le projet actuel nous avons regretté que la proportion de logements ne soit pas plus élevée car sur cette Zac en plein centre-ville le logement est préférable à du bureau pour créer du lien social, de la vie au sein du quartier à différentes heures de la journée, le soir et le week-end. Nous avons aussi rappelé notre souhait de l’implantation d’équipements culturels et la nécessité selon nous d’y développer de vraies voies piétonnes qui pourraient bénéficier aux habitants et aux commerçants et permettre une ouverture plus naturelle vers Corentin Celton.

Concernant la Zac Léon blum,  je suis intervenue pour déplorer la sur-densification. C’est un projet de 132 000 m² qui est prévu avec logements, commerces mais aussi à nouveau des bureaux et un immeuble dit « signal » (au moins R+15). Et nous n’avons pas eu d’assurance que la répartition actuelle des types de logement sociaux sera maintenue. Dans le cadre de la création de cette Zac notre groupe a déposé un amendement pour demander d’inclure au programme des équipements publics, une zone de 750 m² pour réaliser une annexe au lycée Ionesco afin de maintenir la filière de Bac professionnelle actuelle. Même si sur le fond, l’ensemble des élus partage cette préoccupation la majorité a choisi de voter contre notre amendement, sans en fournir de réelles explications.

Lors de la délibération relative à la suppression de la Zac des Bords de Seine, nous avons rappelé les inquiétudes de nombreux riverains concernant les problèmes réguliers constatés qu’il s’agisse de sécurité, propretés des sols, de ramassage des ordures insuffisant ou du manque de stationnements pour les bus touristiques qui bloquent une voie de la RD7.  C’est un dossier que nous continuerons à suivre avec attention.

Sur les 65 délibérations soumises au vote deux délibérations concernaient  le plan climat énergie territorial et le rapport sur la situation en matière de développement durable sur Issy.

J’ai rappelé que notre population est très attachée à ces dossiers et que nous souhaiterions que des engagements ambitieux soient pris sur ces dossiers. Ainsi pour les nouvelles constructions des futurs quartiers Léon Blum et Cœur de Ville, il faut prévoir la construction de bâtiments à énergie positive.

Chaque conseil se termine sur des questions diverses. J’ai interrogé la municipalité sur l’impact des futurs grands travaux sur la ville (Bassin de rétention sous le stade Gabriel Voisin, Zac Léon Blum, Ligne 15 sud du projet Grand Paris Express) pour savoir comment elle comptait limiter les nuisances pour les riverains. Des réponses ont été apportées pour le chantier du bassin de rétention (initié par le Conseil Départemental) mais aucune information pour la gestion des deux autres chantiers : dossiers à suivre.

COP 21, le devoir de réussir !

Image

logo-cop-21-carr--Tribune du groupe « Issy c’est possible ! » publiée dans le journal municipal « Point d’Appui » de décembre 2015.

« Du 30 novembre au 11 décembre 2015, Paris va accueillir la Conférence mondiale pour le climat. Cette conférence doit impérativement aboutir à un accord multilatéral pour réduire les émissions de gaz à effets de serre.

Il ne s’agit pas d’un simple accord entre états. L’enjeu derrière est celui de la survie de notre espèce à moyen terme, sans parler des autres espèces. Notre planète ne pourra pas continuer à porter toute l’humanité avec 2 ou 4°C supplémentaires. Les catastrophes climatiques (typhons, hausse du niveau des océans, sècheresses, pluies torrentielles…) auront raison de notre arrogance.

Nous avons tous le devoir de prendre conscience de l’urgence de travailler ensemble à la lutte contre le réchauffement climatique. Les gestes simples sont légions : éviter de prendre des emballages plastiques, marcher plutôt que prendre sa voiture, éteindre

Issy : 24 Novembre, réunion publique sur le bassin de stockage des eaux pluviales sous le stade Gabriel Voisin

rain

Un bassin de rétention des eaux d’une capacité de plus de 23 000 m3 va entre construit sous le stade Gabriel Voisin à Issy-les-Moulineaux (Décembre 2015 à Décembre 2017).

C’’est un projet de 31 Millions d’€ pris en charge par le Conseil départemental et l’agence de l’Eau Seine-Normandie (à hauteur de 8M€).

Une réunion publique d’informations est organisée mardi 24 novembre à 19h30 à l’Auditorium du Conservatoire d’Issy pour permettre aux isséens de poser les questions inhérentes à ce projet.

Je vous incite à y participer.

Issy, Enquête publique sur travaux GPE

Issy-les-Moulineaux-20151107-00034Jusqu’au 28 novembre 2015, se déroule une enquête publique sur la construction de la Ligne 15 sud du projet Grand Paris Express.

Cette enquête concerne la conformité du projet de construction des gares et du site de maintenance des infrastructures en particulier avec la Loi sur l’Eau (incidences sur l’environnement, nappes souterraines …).

Sur Issy, quatre ouvrages sont directement liés aux travaux l’implantation de la Ligne 15 : Place de la résistance et parc Henri Barbusse (puits d’aération) et la Gare Issy-RER et la Gare Issy/Vanves/Clamart.

Je vous incite à participer à cette enquête pour faire part de vos différentes remarques.

Révision du PLU, encore un effort pour une ville durable et humaine !

Vector Landscape Town or City in Flat Design Retro Style Illustration

En 2014, dans notre « manifeste pour une ville durable et harmonieuse », nous avons présenté un projet pour mettre en place un urbanisme au service des habitants, de la ville et des usagers. Nous avons aussi rappelé ce que disait l’architecte Le Corbusier : « les clefs de l’urbanisme sont dans les fonctions : habiter, travailler, se recréer dans les heures libres et circuler ».

Le projet de modification du PLU qui vient d’être soumis à enquête publique semble bien loin de cette vision. En fait, il poursuit toujours le même objectif de densification verticale de notre ville, au détriment d’une harmonie globale de notre territoire.

Des questions demeurent : quelles sont les mesures qui vont permettre de développer un nombre croissant de logements ? Est-on en phase avec le rééquilibrage de l’emploi entre l’Ouest et l’Est franciliens prescrits par le schéma directeur d’Île-de-France (SDRIF) ? Doit-on, continuer à construire des milliers de m2 de bureaux supplémentaires sur notre ville ? Ces questions auraient dû vous être clairement posées. La majorité actuelle a préféré soumettre lors de l’enquête publique un projet très technique, compartimenté et difficile à appréhender dans sa globalité.

Issy-les-Moulineaux va connaître, dans les prochaines années de profonds bouleversements. De nombreux programmes d’aménagements sont en projets : ZAC Léon Blum et Rodin, Quartier de la Ferme, Coeur de Ville, Hauts d’Issy (Gare fort d’Issy), secteur Guynemer/Jeanne d’Arc.

Dans ce contexte, pourquoi ne pas avoir engagé une réflexion de fond sur le seuil acceptable en matière de densification ? Pourquoi ne pas avoir pensé notre ville dans son environnement direct de Paris ?

Et plus globalement, quelle est dans ce projet de PLU 2015 la vision spécifique pour construire une ville plus durable, plus ouverte aux espaces verts et aux espaces de vie ?

Le Plan local d’urbanisme qui sera présenté en Conseil Municipal en décembre 2015 devra répondre à toutes ces questions.

Nous souhaitons qu’il ait pour fondement la volonté de mettre en place un urbanisme réfléchi, harmonieux et social qui soit respectueux de l’habitat actuel, de l’identité et de la diversité de nos quartiers, mais surtout du tissu social existant et du vivre ensemble.

Tribune Municipale du Groupe Issy c’est possible, publiée dans Point d’Appui d’Octobre 2015 : Thomas Puijalon, Kathy Similowski, Vivien Julhès, Patrick Auffret (PS) et Fabienne Gambiez (Front Démocrate-UDE), conseillers municipaux.

Issy, Conseil Municipal, Augmentation de la Taxe d’aménagement

Habitation de luxeLors du dernier Conseil municipal, la majorité a présenté une délibération instaurant sur Issy-les-Moulineaux une nouvelle taxe d’aménagement* avec un taux différencié pour certains secteurs de la commune.

Je suis intervenue lors du débat pour manifester les réserves du groupe Issy c’est possible quant au contenu de cette délibération : « En 2011 le seuil de la taxe d’aménagement sur la ville a été amenée à 5% avec quelques exonérations relevant de la nature ou de la dimension du projet.

Et jusqu’alors le taux était homogène sur l’ensemble du territoire isséen.

Or aujourd’hui vous voulez instaurer (hors Zac) trois seuils différents allant de 5 à 15%.

Nous sommes préoccupés par le contenu de cette délibération, car cela va présenter une rupture d’égalité entre les isséens.

Pourquoi un taux réduit pour certains quartiers (par ex 5% pour les Hauts d’Issy – le Fort (alors que le Fort  a nécessité des travaux de voirie considérables et dont les équipements ne sont pas terminés) ?

Et pourquoi un taux plus élevé de 10% pour la zone du parc Henri Barbusse alors que les futurs travaux de la ligne 15 seront pris en charge par le Grand Paris Express ?

Et 15% pour les secteurs Val de Seine, Cœur de ville, Léon Blum et Guynemer ?

Nous craignons que cette mesure ait des conséquences négatives en terme d’urbanisme, mais aussi d’attractivité des quartiers concernés.

Enfin il s’agit clairement d’une hausse d’impôt, pourquoi ne pas avoir intégrer cette délibération dans un plus large débat sur la question de la fiscalité à Issy les Moulineaux et de l’utilisation des excédents ? »

Nos réserves n’ont pas été entendues par l’adjoint en charge de l’Urbanisme.

Taxe d’aménagement s’applique lors du dépôt d’un permis de construire (y compris lors d’une demande modificative générant un complément de taxation) ou d’une déclaration préalable de travaux.

Issy – Règlement local de publicités

Car on a road with billboards. Ad signs.Un règlement local de publicités doit être mis en place sur Issy-les-Moulineaux. Le cadre a été soumis à enquête publique, voici les éléments qui ont retenus mon attention et que j’ai déposés sur le registre de la consultation : « Si je suis d’accord avec les objectifs et les orientations définies, j’estime que la partie « actions » manquante sérieusement de précisions et reste trop vague et succincte.

Je pense que dans ce règlement il faut préalablement clairement définir trois zones différemment impactées par la publicité sur la ville.

Une 1ère zone à proximité de monuments, bâtiments classés à protéger,

Une 2ème zone n’étant pas à proximité de monuments, bâtiments classés à protéger et hors périphérie de la ville,

Une 3ème zone située en périphérie de la ville où les formes de communication sur des immeubles professionnels peuvent être plus largement tolérées.

Il n’y a pas de zonage ni de plan géographique pouvant aider les professionnels concernés : c’est un manque. Et les règles ne sont pas précisées de manière claire. Ce document reste sur un parti trop descriptif de l’état actuel sans prendre d’engagements forts, notamment pour la protection de notre patrimoine sous toutes ses formes. »

Oui, un Centre Démocrate, Ecologiste, Humaniste et Social est bien présent sur le 92

FD1Le Front Démocrate Ecologique et Social est une jeune formation de centre gauche créée en septembre 2014 et présidée par Jean-luc Bennahmias. Ceux qui en sont à l’origine, viennent du Mouvement Démocrate (Modem), du Parti Socialiste (PS), d’Europe Écologie Les Verts (EELV), Génération Écologie (GE), Les Verts, du Parti Radical de Gauche (PRG) ou encore de Gauche Moderne et Républicaine (GMR) ou de la société civile. Fort de ses couleurs, le FD porte sur notre département des Hauts-de-Seine, les valeurs écologistes, humanistes et sociales et une forte exigence en matière d’éthique et de moralisation de la vie politique.

Il a pour principal objectif de construire un large rassemblement des forces de progrès pour relever ensemble les différents défis qui se présentent à notre pays. Il revendique une vision moderne de la sociale démocratie et de l’économie sociale de marché.

Depuis son implantation, le Front Démocrate 92 a su montrer son dynamisme grâce à ses élus locaux et à ses militants sur le terrain lors de ses participations aux actions locales. Après six mois d’existence, il est aujourd’hui implanté dans plus de la moitié des communes des Hauts-de-Seine.

Ainsi amis centristes, soyez rassurés : le Centre Démocrate, Ecologiste, Humaniste et Social est bien présent sur le département des Hauts-de-Seine grâce au Front Démocrate.

Issy : mobilisation pour faciliter l’accès à la gare de Clamart

Clamart le 17 juillet 2015. Mobilisation contre fermeture souterrain de la care, elus PS et Front democrate venus tracter pour reclamer sa reouverture

HierClamart le 17 juillet 2015. Mobilisation contre fermeture souterrain de la care, elus PS et Front democrate venus tracter pour reclamer sa reouverture

Aucune solution n’est proposée aujourd’hui pour permettre aux riverains isséeens d’accéder à la gare de Clamart dans de bonnes conditions. Les personnes à mobilité réduite, les personnes âgées … sont contraints d’emprunter un escalier ou de faire un long détour.

Lors d’un tractage, nous sommes allés à la rencontre des riverains  car  comme je l’ai souligné à la journaliste du Parisien « les habitants des Hauts-d’Issy sont privés de cet accès prioritaire, il faut trouver une solution rapidement ».

Article dans le Parisien