Issy, le lycée Ionesco doit rester polyvalent !

Electronic circuit board with processor

Comme j’ai déjà eu l’occasion de le souligner sur ce blog : je souhaite, ainsi que les membres du groupe d’opposition « Issy c’est possible », que la filière professionnelle SEM soit maintenue sur le Lycée Ionesco d’Issy-les-Moulineaux. Ainsi cette préoccupation a été rappelée dans le cadre de l’article publié dans le journal municipal point d’appui de Mars 2016.

« Depuis plusieurs mois, nous travaillons aux côtés des syndicats de professeurs, des associations de parents d’élèves et des représentants des lycéens pour préserver la filière professionnelle d’électro numérique, au sein du lycée Ionesco d’Issy.

Par une décision conjointe du rectorat et de la Région Ile-de-France, il est envisagé de déménager les élèves de cette filière à Meudon-la-Forêt, sur le plateau de Vélizy, au motif du manque de salle de classe. Des solutions existent !

Pour le confort des élèves, notamment ceux qui viennent d’entrer en seconde, le temps de transports supplémentaire et la complexité pour rejoindre le site seront clairement un handicap.

Nous avons écrit au recteur, proposé un amendement au plan local d’urbanisme pour accueillir une extension du lycée, nous avons été reçus avec une délégation par le Cabinet de la Ministre de l’Éducation nationale. La ville d’Issy a fait des propositions pour élargir l’offre de salles le temps de passer l’année scolaire 2016-2017.

Pour le moment, rien ne bouge. Ce déménagement va mettre en péril la mixité scolaire, ainsi que le caractère polyvalent de ce lycée.

Il va également coûter très cher : près de 3 millions ¤ de travaux pour rénover les locaux, à Meudon-la- Forêt, qui ne seront même pas prêts en septembre ! L’argent public pourrait être mieux utilisé aujourd’hui !

L’équipe enseignante qui aujourd’hui travaille en cohérence risque d’être dispersée.

Cette filière du numérique a enfin un lien essentiel avec notre territoire. Les lycéens font leurs stages auprès des groupes de médias télévisuels ou les grandes entreprises implantées dans notre ville. Le départ de cette formation brisera un lien entre le bassin d’emploi et l’offre de formation locale.

Groupe « Issy c’est possible » : Thomas Puijalon,  Kathy Similowski,  Vivien Julhès,  Patrick Auffret (PS) et Fabienne Gambiez (UDE- Front Démocrate) »

 

Pour des mesures de la pollution de l’air sur Issy

young girl walking wearing a mask in the city street concept ofNotre ville a connu cette semaine mardi et mercredi un nouvel épisode d’alerte à la pollution de l’air pour dépassement des seuils, notamment en particules fines (polluants PM10).

On connaît les conséquences de la pollution atmosphérique, elle a des effets sur la santé et sur l’environnement … L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) l’a rappelé à différentes occasions notamment en 2005 où elle soulignait : « la pollution de l’air continue de faire peser une menace importante sur le plan sanitaire partout dans le monde ».

Dans ce contexte, je déplore une nouvelle fois que la sonde d’Airparif installée square Weiden à Issy ait été retirée à la demande de la municipalité. Ainsi il n’y a plus de mesure de la pollution effectuée spécifiquement sur notre ville.

Pourtant, Issy est directement exposée aux risques de pollutions atmosphériques. En effet la conjonction de l’usine d’incinération des ordures ménagères, la proximité du périphérique et de la RD7 exposent clairement les isséens aux risques de pollution de l’air et à leurs conséquences en terme de santé publique.

Dans une démarche de prévention notamment à destination des plus fragiles, et des enfants en bas âge, il serait souhaitable que des analyses de la qualité de l’air soient à nouveau effectuées de façon permanente sur Issy-les-Moulineaux pour apporter aux citoyens une information précise.

Révision du PLU, encore un effort pour une ville durable et humaine !

Vector Landscape Town or City in Flat Design Retro Style Illustration

En 2014, dans notre « manifeste pour une ville durable et harmonieuse », nous avons présenté un projet pour mettre en place un urbanisme au service des habitants, de la ville et des usagers. Nous avons aussi rappelé ce que disait l’architecte Le Corbusier : « les clefs de l’urbanisme sont dans les fonctions : habiter, travailler, se recréer dans les heures libres et circuler ».

Le projet de modification du PLU qui vient d’être soumis à enquête publique semble bien loin de cette vision. En fait, il poursuit toujours le même objectif de densification verticale de notre ville, au détriment d’une harmonie globale de notre territoire.

Des questions demeurent : quelles sont les mesures qui vont permettre de développer un nombre croissant de logements ? Est-on en phase avec le rééquilibrage de l’emploi entre l’Ouest et l’Est franciliens prescrits par le schéma directeur d’Île-de-France (SDRIF) ? Doit-on, continuer à construire des milliers de m2 de bureaux supplémentaires sur notre ville ? Ces questions auraient dû vous être clairement posées. La majorité actuelle a préféré soumettre lors de l’enquête publique un projet très technique, compartimenté et difficile à appréhender dans sa globalité.

Issy-les-Moulineaux va connaître, dans les prochaines années de profonds bouleversements. De nombreux programmes d’aménagements sont en projets : ZAC Léon Blum et Rodin, Quartier de la Ferme, Coeur de Ville, Hauts d’Issy (Gare fort d’Issy), secteur Guynemer/Jeanne d’Arc.

Dans ce contexte, pourquoi ne pas avoir engagé une réflexion de fond sur le seuil acceptable en matière de densification ? Pourquoi ne pas avoir pensé notre ville dans son environnement direct de Paris ?

Et plus globalement, quelle est dans ce projet de PLU 2015 la vision spécifique pour construire une ville plus durable, plus ouverte aux espaces verts et aux espaces de vie ?

Le Plan local d’urbanisme qui sera présenté en Conseil Municipal en décembre 2015 devra répondre à toutes ces questions.

Nous souhaitons qu’il ait pour fondement la volonté de mettre en place un urbanisme réfléchi, harmonieux et social qui soit respectueux de l’habitat actuel, de l’identité et de la diversité de nos quartiers, mais surtout du tissu social existant et du vivre ensemble.

Tribune Municipale du Groupe Issy c’est possible, publiée dans Point d’Appui d’Octobre 2015 : Thomas Puijalon, Kathy Similowski, Vivien Julhès, Patrick Auffret (PS) et Fabienne Gambiez (Front Démocrate-UDE), conseillers municipaux.

Issy – Enquête publique sur l’aménagement Zac Léon Blum

sgp_grollando_issyrer_051-329x178Il y a quelques jours l’enquête publique sur le projet d’aménagement de la Zac Léon Blum a pris fin. Voici le contenu de ma contribution. « Le projet est présenté comme une volonté de rénovation d’un quartier vieillissant. J’estime que pour autant ce projet ne doit pas être la porte ouverte à une sur sur-densification  sur cette zone. La référence au SDRIF pour accroitre la densification ne doit pas faire oublier que dans ce même SDRIF il est indiqué que la priorité doit être mise sur un rééquilibrage Est-Ouest de la région Ile de France. Une ville comme Issy-les Moulineaux a déjà largement contribuée à la densification je ne suis pas favorable à un projet de l’ampleur de celui qui nous est présenté que je juge surdimensionné et qui risque selon moi d’avoir des conséquences préoccupantes en termes de qualité de vie, de mobilité …

En termes de mobilité, mon attention est attirée par le fait que dans le projet il est fait référence à la ligne 12. Il n’y a pas d’interconnexion entre la Ligne 12 et la future ligne 15, il faut dire clairement aux isséens que ce projet ne prévoit pas le prolongement de la ligne 12 au-delà de Mairie d’Issy l’ambiguïté est entretenu ce n’est pas honnête. Ainsi compte-tenu de la dimension du projet le nombre de transport en commun prévu ne me parait pas suffisant.

Ce projet est de 131 677 m² ce qui me parait trop conséquent. Même si la proportion de 75% de logements pour 25% de bureaux est plutôt une bonne chose. En revanche l’objectif de logement social (25%) me parait peu ambitieux et le type de logement social n’est pas précisé.

J’estime que tout projet doit s’appuyer sur un équilibre architectural harmonieux. Or sur les différents ilots 3 R+8 (A, H, J) et surtout un ilot F à R + 17 et G à R + 15. Ces deux derniers ilots me semblent en rupture total avec l’ensemble de l’habitat du quartier de la ZAC et je ne vois pas de justification au besoin de constituer des immeubles à fonction «signal» ? Le projet n’apporte pas d’explications sur ce point.

Au regard des documents présentés on dispose de peu de visibilité sur la part réservé aux espaces verts dans ce projet et je le regrette.

Enfin en termes d’aménagement d’espaces et d’équipement publics il est fait référence à 800 m² mais il n’y a pas de précisions sur les types d’équipements prévus : Ecoles, Crèches ?

Dans l’ensemble un projet qui me semble surdimensionné, ne prenant pas assez en compte la recherche d’une meilleure qualité de vie des habitants de la ZAC. Un certain nombre de points non-précisés doivent être impérativement apportés. »

Issy : mobilisation pour faciliter l’accès à la gare de Clamart

Clamart le 17 juillet 2015. Mobilisation contre fermeture souterrain de la care, elus PS et Front democrate venus tracter pour reclamer sa reouverture

HierClamart le 17 juillet 2015. Mobilisation contre fermeture souterrain de la care, elus PS et Front democrate venus tracter pour reclamer sa reouverture

Aucune solution n’est proposée aujourd’hui pour permettre aux riverains isséeens d’accéder à la gare de Clamart dans de bonnes conditions. Les personnes à mobilité réduite, les personnes âgées … sont contraints d’emprunter un escalier ou de faire un long détour.

Lors d’un tractage, nous sommes allés à la rencontre des riverains  car  comme je l’ai souligné à la journaliste du Parisien « les habitants des Hauts-d’Issy sont privés de cet accès prioritaire, il faut trouver une solution rapidement ».

Article dans le Parisien

Issy – Retour sur le Conseil Municipal du 2 Juillet 2015

logo-cop-21-carr--Voici les principaux points sur lesquels je suis intervenue lors du dernier Conseil Municipal d’Issy-les-Moulineaux qui s’est tenu le 2 juillet dernier.

J’ai souhaité interroger  la majorité municipale sur le système de Vidéo  protection anti- noyade qui va être mis en place à la piscine du Fort.

Lors de la présentation du rapport sur l’activité des marchés sur la ville, j’ai pris la parole pour souligner qu’il est regrettable que la majorité n’en profite pas pour présenter sa réflexion globale concernant le positionnement des marchés sur la ville. J’ai d’autre part indiqué les points du rapport qui nous posaient questions : « Dans ce rapport d’exploitation des marchés sur la ville : on constate tout d’abord une baisse du nombre d’abonnés et donc des commerçants moins fidélisés et d’autre part une redevance ville qui baisse de 5% par rapport à l’exercice précédent ». Et enfin je suis revenue sur un certain nombre de disfonctionnements sur les marchés : « Concernant l’activité des marchés à proprement parler pour Corentin Celton il faut souligner un certain nombre de problèmes récurrents : le plan de circulation sur le marché de Corentin Celton n’est pas optimal car la disposition des étales gêne l’accès à l’entrée du métro, et pour le marché du jeudi, il y a une sur-représentation de commerçants non alimentaires, proposant des vêtements et de la maroquinerie sans réelle diversité de choix : c’est regrettable. A Saint Lucie, on observe que comme nous l’avions pressenti, la réorganisation n’a pas rencontré un franc succès auprès des commerçants, puisque que cela a fait perdre ¼ des commerçants abonnés. Et d’autre part  vous nous avez indiqué que ce Marché de Ste Lucie devait être coupé en deux zones pour des raisons de sécurité or régulièrement des commerçants viennent s’installer devant la Poste du côté Auchan,  ainsi dans ce contexte le problème de sécurité reste entier ? »

La délibération concernant la suppression de la Zac des Colombiers a été l’occasion pour notre groupe de réaffirmer notre préoccupation vis à vis des problèmes de sureffectifs qui touchent le lycée Ionesco.  Car nous souhaitons qu’une solution pérenne soit trouvée dès que possible avec les acteurs institutionnels  compétents et que cette solution permette aussi le maintien des filières professionnelles sur Issy-les-Moulineaux.

En fin de Conseil j’ai posé une question diverse sur la  Cop21 : 21e conférence Climat que la France accueille en décembre prochain  pour savoir comment  globalement  notre ville serait associée aux  objectifs de cette conférence.

 

Pont d’Issy : Contribution à l’enquête publique

p1210850Sur la Zac du Pont d’Issy, l’enquête publique préalable à la délivrance du permis de construire d’un programme de bureaux et commerces se termine dans quelques heures voici le contenu de la contribution que j’ai déposée à l’attention du commissaire enquêteur : « Le  projet  se compose de deux bâtiments :

un immeuble de bureaux de 8 étages de 54 106 m², et une halle.

D’emblée je regrette le choix de vouloir implanter une nouvelle fois, une forte proportion de bureaux sur cette zone.

En effet  le nombre de bureaux vacants en Ile de France et dans les Hauts-de-Seine est considérable.

http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/12/02/trop-de-bureaux-vides-en-ile-de-france_4532928_3234.html

Le déséquilibre économique entre l’Est et l’Ouest de l’Ile de France n’est pas comblé loin s’en faut et un tel projet risque d’accentuer les transferts pendulaires de population d’Est en Ouest.

Sur notre région on sait que les besoins en logements sont très importants et que l’objectif de toute collectivité devrait être de rapprocher le lieu de travail du logement ce projet n’y contribuera pas particulièrement. (Confère chiffres INSEE : 79,6% des actifs isséens ne travaillent pas sur Issy un chiffre en constante augmentation.

http://www.insee.fr/fr/themes/dossier_complet.asp?codgeo=COM-92040

D’autre part le fait de construire des bureaux pose le problème de la saturation actuelle des transports en commun qui desservent cette zone.

Le T2 et le RER C principaux moyens de desserte de la Zac du Pont d’Issy  commencent à être des structures vieillissantes avec des matériels qui ne sont pas renouvelés et ainsi en 2015 les pannes et retards sont de plus en plus fréquents. Comment ne pas s’inquiéter d’envisager de faire venir sur cette zone 4 200 personnes supplémentaires d’autant que ce projet s’ajoute à de nombreux autres sur moins de 2 km² Tour Hélice, Ile Seguin, Guynemer, Balargone ….

Et ce ne sont pas les remarques suivantes incluses dans la présentation du projet qui peuvent être rassurantes « il conviendra d’inciter au covoiturage pour réduire le trafic aux heures de pointe… Il conviendra d’inciter au décalage des heures de livraison par rapport aux heures de pointe et d’organiser ces flux». Comment peut-on faire reposer un projet sur le succès d’éventuelles incitations ?
Concernant la Halle Eiffel, je ne comprends pas pourquoi il n’est pas envisagé de la reconstruire en l’état. Les isséens sont attachés aux Halles Eiffel telles qu’elles existent à l’heure actuelle. Or dans le projet présenté ce n’est qu’une des halles qui serait déplacée et la structure actuelle serait largement dénaturée puisque la toiture de tuiles serait remplacée par une sur-toiture vitrée. Pourquoi ne pas respecter l’édifice dans son intégralité puisqu’il fait partie des bâtiments et architectures à protéger sur Issy-les-Moulineaux ?

A propos du bâtiment de 8 étages je regrette qu’il ne soit pas à énergie positive, à l’heure actuelle cette exigence devrait être intégrée à tout projet de cette envergure et ceci devrait fortement peser lors de l’attribution d’un permis de construire. Et à minima les objectifs du Grenelle de l’environnement (50 KWH/m²/an) ne sont pas respectés d’autant que les 69,9 KWH n’intègrent même pas les 10 KWH nécessaires pour la bureautique. Ainsi l’estimation des besoins énergétiques de ce projet sont largement sous-estimés.

A propos des fumées d’Isséane sur la qualité de l’air sur la zone, il est indiqué dans l’étude d’impact que « les calculs de risques ne montrent aucun dépassement des seuils critiques » mais je regrette qu’aucun chiffre précis ne soit présenté, alors que l’on sait que les seuils français sont plus tolérants que ceux recommandés par l’OMS.

http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs313/fr/

De même dans l’étude acoustique il n’est fait référence qu’à limpact des équipements techniques du projet or l’arrivée de 4 200 personnes chaque jour impliquera aussi des nuisances acoustiques liées à leur présence, déplacements … sur le site ceci n’est pas précisé.

Avant la délivrance du permis de construire je souhaite qu’une réponse soit apportée à l’ensemble des réserves émises dans cette contribution. « 

 

Issy, Enquête publique Zac du Pont d’Issy

yiTHtvvYfRWUBbC-556x313-noPadUne enquête publique préalable à la délivrance du permis de construire d’un programme de bureaux et commerces sur la ZAC du Pont d’Issy se déroule actuellement jusqu’au 24 juin 2015.

Dans le cadre de cette enquête les isséens sont informés de l’ensemble des incidences du futur projet. Il s’agira d’un programme qui a pour objectifs d’implanter un immeuble de bureaux de 8 étages et de déplacer une partie de la Halle Eiffel.

Je ne peux que vous inciter à prendre connaissance des différents documents qui sont communiqués et à donner votre opinion sur ce projet, soit par courrier adressé au commissaire enquêteur, soit en remplissant le cahier d’enquête mis à disposition au centre administratif (2ème étage – Services techniques).

http://www.issy.com/sites/default/files/resume_etude_dimpact_pc140053.pdf

Hauts d’Issy : Nouvelles nuisances pour les riverains de la gare de Clamart

PLACE DE LA GARE CLAMARTUne enquête publique se déroule à Clamart jusqu’au 22 mai inclus, sur le déclassement de la place de la Gare pour y établir un projet immobilier d’envergure. Je suis convaincue que ce projet risque de générer de fortes nuisances pour les habitants des Hauts d’Issy. Voici la contribution que j’ai adressée au commissaire enquêteur pour émettre mes réserves.

« Je suis opposée au déclassement de la place de la gare de Clamart et au projet d’aménagement.

En tant qu’élue d’Issy-les-Moulineaux, commune voisine, je suis préoccupée par l’ensemble des conséquences de ce projet, et par les nuisances que risquent de subir les isséens.

En effet, actuellement la gare de Clamart constitue une desserte privilégiée pour de nombreux isséens habitant sur les Hauts d’Issy ou le quartier du Fort.

Dans le cadre de la future ligne 15 du GPE, la gare de Clamart va devenir une desserte stratégique, qui va attirer des voyageurs supplémentaires, ce qui nécessite d’ouvrir et d’élargir les accès de la gare. Pourtant c’est le contraire qui risque d’être mis en place avec ce projet, il va isoler la gare, qui va se retrouver enclavée et les acheminements seront réduits.

De plus, l’obstruction du passage sous terrain sous la voie ferrée impose aux riverains de la rue du chemin Vert sur Issy d’effectuer un grand détour pour accéder à la gare de Clamart et les personnes à mobilité réduite ne disposent plus du moindre accès aménagé à la Gare, ce n’est pas conforme à la loi.

Ainsi en l’état ce projet me semble néfaste pour les riverains isséens et je ne comprends pas pourquoi les habitants d’Issy-les-Moulineaux n’ont pas été directement consultés dans le cadre de cette enquête publique.

Nous vivons sur des territoires qui sont interdépendants les uns des autres, pourquoi ne pas avoir associé les isséens à cette enquête publique, alors qu’ils risquent de subir pleinement les nuisances d’un tel projet ? « 

Un Grand Paris pour tous les franciliens

METRO GRAND PARISLe 14 Avril dernier Manuel Valls a présenté aux Maires d’Ile-de-France lors d’un discours fédérateur, 51 engagements pour donner les moyens au Grand Paris de devenir une métropole « innovante, durable, solidaire et rayonnante ».

Je salue cette démarche volontariste, qui a tout d’abord pour objectif de mettre en œuvre un nouveau schéma pour les transports collectifs. Ce schéma repose sur la création de nouveaux tronçons (Lignes 14,15 et 16 du Grand Paris Express) et l’amélioration des réseaux existants (RER A, B, C, D, Ligne 11). Parallèlement, l’Etat va  engager un nécessaire programme de modernisation des autoroutes et voies rapides pour faciliter la mobilité et les flux.

Il faut aussi souligner la mise en place d’un plan de mobilisation pour l’aménagement et le logement : pour rénover l’habitat existant et mettre en œuvre des opérations d’intérêt national multi-sites. Le logement doit être une priorité pour le Grand Paris, c’est ce qu’a souligné le 1er Ministre.

Enfin le Grand Paris sera bien entendu un moteur de développement, mais je pense que ce projet devra aussi s’accompagner d’une vraie démarche de développement économique harmonieux et équilibré sur tout le territoire francilien.

Il s’agit là d’un projet hors norme qui allie durabilité et innovation et auquel les franciliens doivent être concrètement associés pour qu’il garde une dimension humaine et qu’il soit largement accepté et non subi.

http://www.gouvernement.fr/grandparis-nous-sommes-determines-a-poursuivre-le-travail-engage-au-benefice-de-tous-les-franciliens