Issy, enseignements du Conseil municipal du 18 Avril 2019

GAMBIEZ_04_19En début de Conseil Municipal, et tout au long de la séance les échanges ont été très tendus au sein du groupe de la majorité municipale. Les isséens seraient en droit de savoir précisément comment ce groupe fonctionne effectivement aujourd’hui.

Voici les points qui ont retenu mon attention lors du conseil municipal du 18 avril 19. Concernant l’étude qui va être lancée sur la ZAC Sainte-Lucie, cette procédure d’étude sur cette ZAC me semble être une bonne initiative. Je l’avais abordé en commission il est nécessaire de faire un bilan global sur l’offre commerciale proposée à Sainte-Lucie marché y compris. La réflexion devra s’étendre aux modes d’approvisionnement, de déplacements sur la zone, aux types de services publics qui doivent être proposés, y compris en matière de santé avec le cabinet médical… Les objectifs doivent être de répondre au développement du nouveau pôle d’attractivité au niveau de la ZAC Léon Blum et il faudra proposer une offre qui se différenciera de ce qui existe à proximité : Centre commercial de Beaugrenelle, les Passages de Boulogne, et le nouveau pôle commercial du quartier Cœur de ville à Issy. D’autre part, il faudra garder en tête que ce projet s’inscrit sur une perspective de 20 à 30 ans, qu’il devra intégrer les évolutions sociales et les tendances à venir en termes de modes de consommation et de circuits de distribution.

Le compte administratif 2018 a été soumis aux votes. Le compte administratif est le document qui rend compte de l’exécution du budget. Le résultat global inscrit est de 54 M€ un chiffre qui correspond à celui des années précédentes, néanmoins cette année on observe une forte baisse des dépenses d’investissement. Pour 2018 les investissements prévus sont ainsi au plus bas niveau depuis le début de la mandature : 33 M€  (2018 : 33 M€, 2017 : 74 M€, 2016 : 44 M€, 2015 : 65 M€, 2014 : 56 M€). J’estime que ce chiffre pose d’autant plus de questions que la majorité actuelle poursuit la densification et l’accroissement de la population de la ville et qu’il faudra garantir à nos concitoyens le maintien de la qualité de services publics.

La délibération 14 (modification n°2 du plan local d’urbanisme). Bien entendu, je participerai à l’enquête publique qui sera organisée dans le cadre de ce projet de modification et j’espère aussi que nos concitoyens seront nombreux à contribuer. Ce type de document reste dense, complexe et technique et je continue à plaider pour que le contenu soit simplifié pour faciliter la compréhension des règles présentées. Le 18 avril, lors du débat  je suis particulièrement intervenue sur deux points. J’estime que si il peut être pertinent de redynamiser l’entrée de ville à proximité du parc des expositions de la porte de Versailles, les hauteurs constructibles proposées sur la zone UF me semblent excessives (50 à 70 m). Il en est de même pour la zone UAb. Enfin, c’est la modification de la liste des éléments de « patrimoine bâti remarquable » qui a retenu mon attention. J’ai interrogé l’adjoint à l’urbanisme pour savoir si dans ce contexte les zones pavillonnaires non repérées allaient pouvoir à l’avenir faire l’objet de projets immobiliers, alors que dans la précédente version du PLU ces zones avaient été plutôt préservées. Je n’ai pas obtenu de réponse précise sur ces points.

La délibération 16 proposait une nouvelle enquête publique sur la ZAC Léon Blum suite à celle effectuée en mai 2018 et à l’avis défavorable du commissaire enquêteur. Les riverains de ce quartier ont été nombreux à s’exprimer lors de la 1ère enquête publique. C’est une bonne chose qu’ils puissent à nouveaux faire part de leur perception du nouveau dossier. Pour ma part j’ai compris, les préoccupations des riverains qui voulaient préserver des immeubles de logements jugés en bon Etat. Il me semble aussi primordial de valoriser le Chemin des Vignes, les isséens y sont très attachés c’est une spécificité remarquable du patrimoine isséen qu’il faut mettre en valeur. Sur cette ZAC je suis favorable au transfert de la salle de prières du 103 au 135 avenue de Verdun dans les conditions proposées qui respectent les textes en vigueur et notamment l’article 1 de la constitution de 1958. (La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée).
En revanche, j’ai souligné que dans le dossier présenté il manque une volonté de valoriser une circulation douce sur ce quartier. Les références de l’étude d’impact sur la mobilité dates de 2009 et  2014 autant dire qui cela tient pas compte de la situation actuelle et des incidences que cela peut avoir sur la qualité de vie de nos concitoyens. Je pense que davantage de précisions doivent être apportées sur le besoin de faciliter et valoriser la circulation douce sur cette ZAC.

Je suis enfin intervenue en fin de conseil sur une question sur la Sécurité urbaine et sur une initiative de GPSO qui me semblait intéressante. « Il y a quelques semaines, Grand Paris Seine Ouest, la police nationale et la Garde républicaine ont signé un partenariat pour mettre en place une police équestre. En quoi consiste ce partenariat ? Quelles sont les différentes missions de ces équipes sur Issy-les-Moulineaux ? Est-ce qu’il s’agit-il de personnels de sécurité supplémentaires ou du remplacement d’autres effectifs ? Y-a-t-il des incidences financières pour notre ville, en dehors du budget de GPSO ? Il semble que ce service qui offre des perspectives nouvelles n’entraîne pas de coûts supplémentaires pour notre ville.

Issy, comment réussir la réhabilitation du quartier Léon Blum ?

TRACT LEON BLUMLe quartier Léon Blum situé entre la rue Aristide Briand, l’avenue de Verdun et la gare RER Issy va être réaménagé, avant l’arrivée de la ligne 15 du Métro Grand Paris Express.

Voici le tract qui est distribué par l’UDE-Front démocrate et le PS pour présenter notre position sur ce dossier.

Sur ce projet Léon Blum, venez échanger avec vos élus du groupe « Issy c’est possible » lors de notre permanence du 30 avril prochain de 10h à 11h30, au 26 rue d’Estienne d’Orves

Révision du PLU, encore un effort pour une ville durable et humaine !

Vector Landscape Town or City in Flat Design Retro Style Illustration

En 2014, dans notre « manifeste pour une ville durable et harmonieuse », nous avons présenté un projet pour mettre en place un urbanisme au service des habitants, de la ville et des usagers. Nous avons aussi rappelé ce que disait l’architecte Le Corbusier : « les clefs de l’urbanisme sont dans les fonctions : habiter, travailler, se recréer dans les heures libres et circuler ».

Le projet de modification du PLU qui vient d’être soumis à enquête publique semble bien loin de cette vision. En fait, il poursuit toujours le même objectif de densification verticale de notre ville, au détriment d’une harmonie globale de notre territoire.

Des questions demeurent : quelles sont les mesures qui vont permettre de développer un nombre croissant de logements ? Est-on en phase avec le rééquilibrage de l’emploi entre l’Ouest et l’Est franciliens prescrits par le schéma directeur d’Île-de-France (SDRIF) ? Doit-on, continuer à construire des milliers de m2 de bureaux supplémentaires sur notre ville ? Ces questions auraient dû vous être clairement posées. La majorité actuelle a préféré soumettre lors de l’enquête publique un projet très technique, compartimenté et difficile à appréhender dans sa globalité.

Issy-les-Moulineaux va connaître, dans les prochaines années de profonds bouleversements. De nombreux programmes d’aménagements sont en projets : ZAC Léon Blum et Rodin, Quartier de la Ferme, Coeur de Ville, Hauts d’Issy (Gare fort d’Issy), secteur Guynemer/Jeanne d’Arc.

Dans ce contexte, pourquoi ne pas avoir engagé une réflexion de fond sur le seuil acceptable en matière de densification ? Pourquoi ne pas avoir pensé notre ville dans son environnement direct de Paris ?

Et plus globalement, quelle est dans ce projet de PLU 2015 la vision spécifique pour construire une ville plus durable, plus ouverte aux espaces verts et aux espaces de vie ?

Le Plan local d’urbanisme qui sera présenté en Conseil Municipal en décembre 2015 devra répondre à toutes ces questions.

Nous souhaitons qu’il ait pour fondement la volonté de mettre en place un urbanisme réfléchi, harmonieux et social qui soit respectueux de l’habitat actuel, de l’identité et de la diversité de nos quartiers, mais surtout du tissu social existant et du vivre ensemble.

Tribune Municipale du Groupe Issy c’est possible, publiée dans Point d’Appui d’Octobre 2015 : Thomas Puijalon, Kathy Similowski, Vivien Julhès, Patrick Auffret (PS) et Fabienne Gambiez (Front Démocrate-UDE), conseillers municipaux.

Issy – Règlement local de publicités

Car on a road with billboards. Ad signs.Un règlement local de publicités doit être mis en place sur Issy-les-Moulineaux. Le cadre a été soumis à enquête publique, voici les éléments qui ont retenus mon attention et que j’ai déposés sur le registre de la consultation : « Si je suis d’accord avec les objectifs et les orientations définies, j’estime que la partie « actions » manquante sérieusement de précisions et reste trop vague et succincte.

Je pense que dans ce règlement il faut préalablement clairement définir trois zones différemment impactées par la publicité sur la ville.

Une 1ère zone à proximité de monuments, bâtiments classés à protéger,

Une 2ème zone n’étant pas à proximité de monuments, bâtiments classés à protéger et hors périphérie de la ville,

Une 3ème zone située en périphérie de la ville où les formes de communication sur des immeubles professionnels peuvent être plus largement tolérées.

Il n’y a pas de zonage ni de plan géographique pouvant aider les professionnels concernés : c’est un manque. Et les règles ne sont pas précisées de manière claire. Ce document reste sur un parti trop descriptif de l’état actuel sans prendre d’engagements forts, notamment pour la protection de notre patrimoine sous toutes ses formes. »

Issy – Enquête publique sur l’aménagement Zac Léon Blum

sgp_grollando_issyrer_051-329x178Il y a quelques jours l’enquête publique sur le projet d’aménagement de la Zac Léon Blum a pris fin. Voici le contenu de ma contribution. « Le projet est présenté comme une volonté de rénovation d’un quartier vieillissant. J’estime que pour autant ce projet ne doit pas être la porte ouverte à une sur sur-densification  sur cette zone. La référence au SDRIF pour accroitre la densification ne doit pas faire oublier que dans ce même SDRIF il est indiqué que la priorité doit être mise sur un rééquilibrage Est-Ouest de la région Ile de France. Une ville comme Issy-les Moulineaux a déjà largement contribuée à la densification je ne suis pas favorable à un projet de l’ampleur de celui qui nous est présenté que je juge surdimensionné et qui risque selon moi d’avoir des conséquences préoccupantes en termes de qualité de vie, de mobilité …

En termes de mobilité, mon attention est attirée par le fait que dans le projet il est fait référence à la ligne 12. Il n’y a pas d’interconnexion entre la Ligne 12 et la future ligne 15, il faut dire clairement aux isséens que ce projet ne prévoit pas le prolongement de la ligne 12 au-delà de Mairie d’Issy l’ambiguïté est entretenu ce n’est pas honnête. Ainsi compte-tenu de la dimension du projet le nombre de transport en commun prévu ne me parait pas suffisant.

Ce projet est de 131 677 m² ce qui me parait trop conséquent. Même si la proportion de 75% de logements pour 25% de bureaux est plutôt une bonne chose. En revanche l’objectif de logement social (25%) me parait peu ambitieux et le type de logement social n’est pas précisé.

J’estime que tout projet doit s’appuyer sur un équilibre architectural harmonieux. Or sur les différents ilots 3 R+8 (A, H, J) et surtout un ilot F à R + 17 et G à R + 15. Ces deux derniers ilots me semblent en rupture total avec l’ensemble de l’habitat du quartier de la ZAC et je ne vois pas de justification au besoin de constituer des immeubles à fonction «signal» ? Le projet n’apporte pas d’explications sur ce point.

Au regard des documents présentés on dispose de peu de visibilité sur la part réservé aux espaces verts dans ce projet et je le regrette.

Enfin en termes d’aménagement d’espaces et d’équipement publics il est fait référence à 800 m² mais il n’y a pas de précisions sur les types d’équipements prévus : Ecoles, Crèches ?

Dans l’ensemble un projet qui me semble surdimensionné, ne prenant pas assez en compte la recherche d’une meilleure qualité de vie des habitants de la ZAC. Un certain nombre de points non-précisés doivent être impérativement apportés. »

Issy- Enquête Publique : Révision du Plan Local d’Urbanisme

L’enquête publique sur la révision du PLU d’Issy-les-Moulineaux vient de se terminer. Voici le contenu de la contribution que j’ai souhaité adresser au commissaire en charge de l’enquête publique.

« Tout d’abord, je déplore que cette enquête publique relative à la modification du PLU soit menée parallèlement à 2 autres enquêtes publiques. Le sujet est suffisamment important et conséquent : il aurait dû être présenté seul aux citoyens.

Au travers des documents présentés pour la modification du PLU,  on constate une volonté de poursuite de l’accroissement de la densification sur la ville (Zac Léon Blum, Val de Seine, La Ferme, Hauts d’Issy …). Cette poursuite de la densification sur notre ville me semble préoccupante car elle aura des conséquences sur le plan de la qualité de vie des citoyens, sur la mobilité, sur les équipements publics. Elle va entrainer plus de minéralisation.

Ainsi ce document entérine la poursuite de la densification par la hauteur, au détriment d’une harmonie globale de notre ville et de la création de vrais espaces de vie. Et on perçoit clairement le risque de déstabilisation des zones d’habitat individuel qui devraient pourtant constituer des points essentiels de respiration (zones UA, UD, …).

Le schéma directeur d’Ile de France insiste sur le fait qu’il faut rééquilibrer l’Est et l’Ouest de l’Ile de France, alors que ce projet de PLU repose sur la poursuite de la densification qui va selon moi accentuer ce déséquilibre.

Je pense que sur Issy, il faut valoriser l’instauration d’un contexte urbain harmonieux sur l’ensemble de la ville. Dans ce document je ne perçois pas de vision globale. Notre ville n’y est pas intégrée à un environnement urbain d’ensemble.

C’est un document très technique qui est présenté, qui ne fait pas de référence au citoyen, à son bien-être, ses besoins. Les rapports sociaux ne sont pas évoqués, ni comment améliorer la cohabitation entre les flux de professionnels travaillant sur Issy et les résidents.

Au-delà des zones délimitées, je regrette l’absence de référence à la notion de quartiers ou de lieux de vie qui sont pourtant nécessaires à une ville harmonieuse, respectueuse de ses habitants et du tissu social existant. Le risque du PLU tel qu’il nous est présenté est la poursuite d’urbanisme en « morceaux de puzzle ».

J’estime que sur Issy, il est nécessaire de favoriser le vivre ensemble, la mixité sociale, et un meilleur équilibre bureaux/logements (notamment sur la Zac du Pont d’Issy, Guynemer et sur la Zac Cœur de ville).

Tout projet doit reposer sur un respect des trois tiers : activités économiques/ commerces, logements et espaces publics. Mais le PLU ne prévoit pas d’engagement sur ce point.

Enfin les indications concernant les espaces de vie, de promenade, pour se réapproprier l’espace, les berges de seine ne me semblent pas suffisantes.

Compte tenu de la volonté de poursuite de la densification, il faut compenser en développant des espaces verts protégés pour garantir le cadre de vie. Car je souhaite qu’il y ait au centre de ce document la volonté de mettre en place un urbanisme réfléchi, harmonieux et social.