Issy, retour sur le conseil municipal du 12 octobre 2017

A propos des délibérations qui nous ont été présentées, je suis notamment intervenue sur le financement du TUVIM pour 2018. Je voulais savoir si la gratuité actuelle serait maintenue. Le Maire n’a pas apprécié ma question, comme si les isséens n’avaient pas besoin d’obtenir des précisions sur ce point ! L‘adjointe aux finances a fini par indiquer que la gratuité pour les usagers serait maintenue en 2018 : je suivrai particulièrement ce dossier dans les semaines à venir.

Vente du chalet de Vaupereux : Je me suis opposée à la vente à perte de ce chalet. En effet, la majorité a choisi de conclure une vente 400 000 € au dessous des estimations des Domaines (établies à 1 500 000€). J’ai jugé qu’il s’agissait de très mauvaises conditions financières pour la ville : d’ailleurs l’adjointe en charge du dossier a eu du mal à l’expliquer. Force est de constater que pendant de nombreuses années la ville a cessé d’entretenir ce bien, qui s’est dégradé. Pourtant il aurait été possible de conserver cette propriété, chère à de nombreux isséens grands et petits, Il aurait fallu concevoir un vrai projet de développement, autour de ce chalet et du parc mais il n’y a pas eu cette volonté politique et in fine ce patrimoine de notre commune a été bradé et je le déplore.

Enfin dans le moment réservé aux questions diverses, j’ai interrogé la majorité sur ses projets pour valoriser l’économie circulaire sur notre territoire. Si des initiatives ont commencé à être mises en place, il reste encore à faire. Sur Issy-les-Moulineaux, je continuerai à être attentive à ce dossier, dont l’objectif est de réduire les consommations de ressources (eau, énergie …) et également la production de déchets sur la ville.

 

 

Issy, les préoccupations de la rentrée 2016

img_20160910_100947Durant ce week-end, le Forum de rentrée a été l’occasion d’échanger avec les associatifs et les isséens sur l’actualité de notre ville.

En septembre 2016,  deux principaux sujets sont au centre des entretiens avec les isséens. Tout d’abord, l’augmentation des services municipaux liés à l’éducation (activités périscolaires, garderie, restauration scolaire), mais aussi bien entendu la fusion des communes d’Issy-les-Moulineaux et de Boulogne-Billancourt.

Dans l’ensemble, nos concitoyens sont très préoccupés par les conséquences de cette fusion. Ils sont à la recherche des véritables motivations de ce projet et très frustrés de ne pas pouvoir donner leur opinion sur le sujet.

Mais à l’occasion de ce forum des associations, d’autres questions légitimes ont été posées : quelles incidences aura ce regroupement de communes sur l’ensemble du tissu associatif isséen? Les associations isséennes sportives, théâtrales … pourront-elles poursuivre normalement leurs activités ? Certaines associations seront-elles inciter à fusionner ? Les subventions municipales actuelles seront-elles maintenues ? …

Le Maire et la majorité municipale doivent entendre les inquiétudes des bénévoles associatifs, des citoyens (qui ne comprennent pas les raisons fondamentales de cette fusion), et apporter rapidement des réponses à ces différentes questions !

tract_rentree_sept2016_recto-7

tract_rentree_sept2016_verso

Préparatifs de la fusion Issy/Boulogne : qu’en est-il ?

Pile of question marks written on papers forming background

Lors du Conseil Municipal du 9 Juillet 2016 consacré à la fusion d’Issy-les-Moulineaux et de  Boulogne-Billancourt, André Santini a indiqué que des groupes de travail chargés « de préparer de manière rigoureuse et méthodique » seraient mis en place à la rentrée. 

La décision sur cette fusion doit être prise d’ici la fin de l’année, soit dans environ 10 semaines. Compte-tenu de ce timing resserré, il me semble étonnant qu’aucune réunion de travail préparatoire ne soit déjà programmée. Aucune information précise n’a été transmise sur le planning des différentes rencontres, ni sur les acteurs locaux (associations, experts …) qui seront réellement associés à ce travail d’analyse préliminaire.

En un premier temps, le Maire d’Issy-les-Moulineaux a refusé de consulter directement les citoyens par référendum. Aujourd’hui ce sont les groupes de travail qui n’ont pas encore pris forme, alors qu’ils devaient être mis en place « dès la rentrée » ?

In fine en quelques semaines, comment l’opposition, les associations et tous les acteurs de la ville seront-ils associés au processus comme cela avait été présenté? Quand des informations précises, des chiffres, des données, analyses seront-elles enfin communiquées sur ce dossier de fusion ?

Issy & Boulogne : Union, Association, Fusion, Absorption ?

boulogne billancourtIl y a quelques heures, les isséens et les boulonnais ont appris par voie de presse que les maires d’Issy-les-Moulineaux et Boulogne-Billancourt souhaitaient fusionner leurs communes.

En regroupant Issy-les-Moulineaux et Boulogne, André Santini « voudrait peser dans la Métropole autant que la Défense » (les Echos). Faute d’avoir pu obtenir la Présidence de Ladite Métropole, il tente à présent de redistribuer les cartes ?

Jusqu’alors le projet n’a pas été présenté en Conseil municipal, contrairement à ce qui est indiqué dans l’article des Echos. Pour ma part j’attends avec impatience d’entendre les arguments qui seront avancés en faveur de cette fusion. Car pour le moment   dans ce rapprochement, si je vois clairement l’intérêt de Boulogne, je m’interroge fortement sur ce que les isséens auraient à y gagner…

Compte tenu du peu d’informations disponibles à ce jour, ce sont les problèmes financiers de Boulogne qui me posent tout d’abord question. Pourquoi les isséens devraient payer et sauver ainsi la mise de Boulogne-Billancourt embourbée depuis plusieurs années dans le dossier d’aménagement de l’Ile Seguin ? Et d’autre part, ce projet de fusion n’ayant pas été évoqué lors de la campagne municipale de 2014, les maires des deux communes n’ayant pas été mandatés par leurs électeurs, je souhaite que les isséens et les boulonnais soient consultés par voie de référendum local.

Affaire à suivre …

 

Issy – Retour sur le Conseil Municipal du 2 Juillet 2015

logo-cop-21-carr--Voici les principaux points sur lesquels je suis intervenue lors du dernier Conseil Municipal d’Issy-les-Moulineaux qui s’est tenu le 2 juillet dernier.

J’ai souhaité interroger  la majorité municipale sur le système de Vidéo  protection anti- noyade qui va être mis en place à la piscine du Fort.

Lors de la présentation du rapport sur l’activité des marchés sur la ville, j’ai pris la parole pour souligner qu’il est regrettable que la majorité n’en profite pas pour présenter sa réflexion globale concernant le positionnement des marchés sur la ville. J’ai d’autre part indiqué les points du rapport qui nous posaient questions : « Dans ce rapport d’exploitation des marchés sur la ville : on constate tout d’abord une baisse du nombre d’abonnés et donc des commerçants moins fidélisés et d’autre part une redevance ville qui baisse de 5% par rapport à l’exercice précédent ». Et enfin je suis revenue sur un certain nombre de disfonctionnements sur les marchés : « Concernant l’activité des marchés à proprement parler pour Corentin Celton il faut souligner un certain nombre de problèmes récurrents : le plan de circulation sur le marché de Corentin Celton n’est pas optimal car la disposition des étales gêne l’accès à l’entrée du métro, et pour le marché du jeudi, il y a une sur-représentation de commerçants non alimentaires, proposant des vêtements et de la maroquinerie sans réelle diversité de choix : c’est regrettable. A Saint Lucie, on observe que comme nous l’avions pressenti, la réorganisation n’a pas rencontré un franc succès auprès des commerçants, puisque que cela a fait perdre ¼ des commerçants abonnés. Et d’autre part  vous nous avez indiqué que ce Marché de Ste Lucie devait être coupé en deux zones pour des raisons de sécurité or régulièrement des commerçants viennent s’installer devant la Poste du côté Auchan,  ainsi dans ce contexte le problème de sécurité reste entier ? »

La délibération concernant la suppression de la Zac des Colombiers a été l’occasion pour notre groupe de réaffirmer notre préoccupation vis à vis des problèmes de sureffectifs qui touchent le lycée Ionesco.  Car nous souhaitons qu’une solution pérenne soit trouvée dès que possible avec les acteurs institutionnels  compétents et que cette solution permette aussi le maintien des filières professionnelles sur Issy-les-Moulineaux.

En fin de Conseil j’ai posé une question diverse sur la  Cop21 : 21e conférence Climat que la France accueille en décembre prochain  pour savoir comment  globalement  notre ville serait associée aux  objectifs de cette conférence.

 

Nous ne voulons pas de la disparition d’Issy-les-Moulineaux !

GPSOSuite aux manœuvres récentes des maires de GPSO visant à fusionner les 8 communes actuelles en une seule collectivité, les élus d’opposition du groupe « Issy c’est possible » ont décidé de publier la tribune ci-dessous dans le journal municipal Point d’Appui :

« Durant le mois de mai 2015, des habitants de notre agglomération Grand Paris Seine-Ouest (GPSO) ont été contactés par un institut de sondage pour recueillir leur avis sur la fusion des huit communes de GPSO dont fait partie Issy en une commune nouvelle.

Ce dispositif est en principe destiné aux petites communes, afin de les inciter à se regrouper entre elles, ce qui leur permet de maintenir le niveau des dotations de l’Etat. Il n’a jamais été conçu pour des agglomérations de plus de 300.000 habitants.

Lors des élections municipales et départementales, les candidats de la majorité municipale ont fait campagne en revendiquant le maintien d’une « proximité, pour vous protéger ». Et voilà que sort cette idée de faire disparaître Issy dans une entité, au nom indéterminé, regroupant 8 communes, distante des habitants.

On vous dira que le commanditaire de ce sondage est inconnu et que la majorité municipale ne l’a jamais envisagé. Mais qui d’autres que les maires composant l’exécutif de GPSO, auraient pu le commanditer ?

Et à quelle fin ? Maintenir les dotations de l’Etat au détriment de communes pauvres ou rurales pour qui ce dispositif est utile ? Pour se faire aussi gros que Paris, pour parodier La Fontaine et contourner les dispositions de la Métropole du Grand Paris.

Au-delà de la méthode qui consiste à sonder de manière très orientée nos concitoyens et sans débat politique préalable, ce projet s’il voyait le jour, verrait la disparition d’Issy-Les-Moulineaux et de toute pluralité politique dans le conseil de la Commune nouvelle composé de 69 élus et ce jusqu’en 2020. En effet, les conseils municipaux de chaque ville disparaîtraient alors, comme les services municipaux, pour être fusionnés dans une entité unique, loin de vous et sans contre-pouvoir.

Comme vous, nous sommes attachés à notre ville, son histoire et son identité. Nous ne sommes pas prêts à la brader pour les intérêts partisans de maires d’une même majorité. Nous refusons ce hold-up politique et financier.

Si cette idée avance, les conseils municipaux seront consultés. Aucun maire n’a été élu en portant ce projet. Mais la consultation serait sans surprise car les élus majoritaires soutiendraient ce regroupement.

Nous demanderons la tenue d’un référendum local.

Thomas PUIJALON, Kathy SIMILOWSKI, Vivien JULHES, Patrick AUFFRET (PS) et Fabienne GAMBIEZ (Front Démocrate) »

 

Didier Frutieaux, démocrate isséen, « Issy peut redevenir une ville agréable à vivre »

Photo-Didier-FrutieauxJ’ai 45 ans, je suis marié et père de deux garçons. Je suis cadre commercial, Responsable de l’Administration des Ventes dans la filiale d’un groupe américain, leader de l’industrie du Jouet en Europe. Habitant Issy-les-Moulineaux depuis plus d’une quinzaine d’années, je constate une dégradation régulière de la qualité de vie dans cette ville à cause des projets pharaoniques de la municipalité sortante : grignotage de tous les espaces verts et des parcs, bétonnage systématique de la ville livrée aux promoteurs, construction d’immeubles sans intérêt architectural ni cohérence avec le bâti existant, RD7 transformée en autoroute urbaine, tours du Pont d’Issy prévues dans la trouée d’envol de l’héliport. Pourtant, je pense que malgré ces erreurs, Issy peut redevenir une ville agréable à vivre, où l’avenir peut se réconcilier avec un passé glorieux.

Lire la suite : http://www.puijalon.fr/didier-frutieaux-democrate-isseen-issy-peut-redevenir-une-ville-agreable-a-vivre/#sthash.h2eBDi9H.dpuf

Issy, un budget 2014 déconnecté de la réalité [épisode 1]

ICP magentaLe budget primitif 2014 présenté lors du conseil municipal du 7 février dernier est un budget en trompe l’œil. Les élus doivent la sincérité à leurs administrés, or la grille de lecture de ce budget ne s’appuyait pas sur le contexte local. La majorité sortante a préféré attirer l’attention sur le contexte national, sur la future Métropole du Grand Paris, … plutôt que de dresser les réelles perspectives budgétaires pour 2014. Ils cherchent à faire peur aux Isséens en leur faisant croire que la cassette isséenne va être pillée par le 93. Fantasme ! Le Grand Paris entrera en vigueur en 2016, donc rien à voir avec le budget 2014…

Lire la suite : http://www.puijalon.fr/issy-un-budget-2014-deconnecte-de-la-realite-episode-1/#sthash.FpUGNJqZ.dpuf