Issy, retour sur le Conseil municipal du 12 avril 2018

Ce conseil a commencé de manière inédite.

À 18h30 il y avait une manifestation des enseignants des écoles par rapport à leur désaccord sur l’aménagement des temps périscolaires. Plutôt que de dialoguer, le Maire a choisi de fermer les accès à l’hôtel de ville et ainsi au Conseil Municipal. Le Maire a nié que le public ne puisse entrer, pourtant à 18H30 c’était le cas : ce conseil sans public a duré près d’une heure, ensuite quelques personnes sont arrivées.

​Parmi les délibérations soumises à discussion, la n°3 avait pour objectif de diminuer le nombre de commissions municipales : elles sont passées de 6 à 4. Pourquoi réduire le nombre de commissions, au delà des explications apportées, je pense que les tensions dans la majorité depuis juillet 2017, ne sont pas étrangères à cela. Les nouvelles commissions sont : Commission des Ressources : Administration générale, Finances, Relations avec GPSO, Ressources humaines, Ville numérique, Prévention-sécurité, Assurances, Affaires juridiques, Relations internationales, Communication.
Commission des Services à la population : Culture, Éducation, Sports, Tourisme,
Jeunesse et famille, Petite enfance, Vie sociale, Vie des femmes, Santé, État civil,
Démocratie locale, Affaires funéraires. Commission du Patrimoine et de la Construction : Architecture, Bâtiments, Patrimoine, Commande publique, Hygiène et sécurité. Commission de l’Aménagement du territoire : Urbanisme, Développement durable, Espace public, Commerce et artisanat, Logement. Pour ma part je siégerai à la commission aménagement du territoire sur les sujets que je suis plus spécifiquement depuis le début de la mandature.

Le compte administratif 2017 a été soumis aux votes. Je me suis abstenue car en 2017, la municipalité a choisi d’augmenter les taux de l’imposition locale alors que les charges sont restées relativement constantes. Ces impôts ont rapporté 11 M€ de plus qu’en 2016, alors que les dépenses de gestion courante n’ont progressé que de 3,3 M€. Ce nouvel effort demandé aux foyers isséens ne me paraissait pas nécessaire.

Je n’ai pas voté la délibération 21 qui prévoit la prise en charge par la commune des frais d’obsèques et de concession pour les membres du Conseil municipal décédés au cours de leur mandat. Cette délibération fait suite au texte voté en 1992. Il y a 26 ans, le contenu de la délibération n’avait peut-être pas posé questions aux élus, mais en 2018 les opinions ont évolué, une loi sur la moralisation de la vie publique a été votée il y a quelques mois, les démarches pour plus de transparence de la vie publique se multiplient. Les citoyens demandent à leurs élus plus d’exemplarité. Ainsi pour toutes ces raisons je n’ai pas voté cette délibération, car même si cela est légal j’estime que l’argent public n’a pas vocation à régler les frais personnels des conseillers municipaux.

La délibération n° 30 nous a amené à valider la nomination de 17 personnes au Conseil Économique, Social et Environnemental Local de la Ville d’Issy-les-Moulineaux. En effet en 3 ans 17 personnes ont démissionnées de ce conseil ! Je pense que le nombre de membres de cette instance est trop important, il est composé de 80 personnes pour une ville de la taille d’Issy-les-Moulineaux cela parait complètement disproportionné. De plus il a été souligné lors des débats qu’il n’y avait pas de communication, ni de réelle valorisation des travaux de cette instance auprès du Conseil municipal, c’est regrettable. On peut souligner aussi que les travaux du Conseil des ainés, du Conseil municipal des jeunes et des Conseils de quartier ne font pas non plus l’objet de communication devant le Conseil municipal.

Je suis enfin intervenu sur le projet du parc de « la solitude ». Ma question a été la suivante « Fin 2016, dans l’actuelle maison de retraite des prêtres de la compagnie de Saint-Sulpice en bordure du parc Jean-Paul II, un projet d’envergure a été lancé. Il est composé à la fois de l’implantation d’un hôtel de prestige et d’un centre de formation des salariés de l’hôtellerie. Pour la ville il s’agit d’un projet qui ne manque pas d’intérêt.
Néanmoins en l’état il prévoit l’abattage de 80 grands arbres, sans compensation ? Même s’il ne s’agit pas d’arbres remarquables, ils constituent une allée de verdure et contribuent au charme du lieu. D’autre part pouvez-vous nous préciser plus globalement quelles conséquences ce projet aura sur le parc Jean-Paul II durant les travaux et après ? ». Il m’a répondu que les arbres qui seront arrachés ont fait l’objet d’un diagnostic phytosanitaire. ils seraient malades, mais seront remplacés contrairement aux informations qui circulaient jusqu’alors.

Issy, délocalisation de la filière pro …

500_4383_vignette_ISSY_01J’ai souhaité que la filière Bac Pro SEN (Systèmes Electroniques Numériques) reste à Issy-les-Moulineaux au sein du lycée Ionesco.

J’ai soutenu les enseignants, les élèves et les professeurs pour que cette filière professionnelle soit maintenue au sein d’un lycée polyvalent à Issy, au sein d’un bassin d’emplois tourné vers le numérique. Malheureusement la  décision de délocalisation est tombée il y a quelques jours, j’en prends donc acte.

Dans ce contexte, d’ici la rentrée 2016, c’est l’intérêt des élèves qui continue à me préoccuper. C’est la raison pour laquelle je me suis rendue à la journée porte ouverte du lycée des métiers « côtes de Villebon-Meudon »  : lycée où la filière SEN va être délocalisée. Je souhaitais me rendre compte sur place, des conditions d’accueil qui allaient être proposées.

Je tiens tout d’abord à remercier le proviseur et les enseignants, pour l’accueil qu’ils ont réservés, lors de cette journée portes ouvertes pour permettre à chacun de s’imprégner de l’ambiance du lycée.

En l’état pour permettre aux élèves arrivant à Villebon, de commencer leurs cours dans de bonnes conditions en septembre prochain, j’estime que le Rectorat et le Conseil Régional doivent être vigilants pour que le calendrier des travaux soit respecté dans les semaines à venir, et que le déménagement du matériel puisse avoir lieu sans retard à la fin des cours en juin.

Avec la délocalisation de la filière SEN ce sont 150 lycées supplémentaires qui vont arriver en septembre. Le lycée de Villebon étant très excentré, il me semble nécessaire que la fréquence des bus desservant le lycée soit améliorée notamment celle du 291 et 389.

Enfin l’organisation d’une visite spécifique pour les lycéens organisée avant la fin des cours leur permettrait  de s’approprier au mieux leur futur établissement.

Je serai attentive à ces différents points. Dans cette affaire, je regrette surtout un traitement technocratique du dossier et une absence de communication des institutions vers les familles et les enseignants.  Une approche plus humaine prenant en compte les préoccupations des élèves, de leurs parents, des professeurs et des personnels de l’éducation aurait sans doute été beaucoup plus positive et constructive.

Issy, le lycée Ionesco doit rester polyvalent !

Electronic circuit board with processor

Comme j’ai déjà eu l’occasion de le souligner sur ce blog : je souhaite, ainsi que les membres du groupe d’opposition « Issy c’est possible », que la filière professionnelle SEM soit maintenue sur le Lycée Ionesco d’Issy-les-Moulineaux. Ainsi cette préoccupation a été rappelée dans le cadre de l’article publié dans le journal municipal point d’appui de Mars 2016.

« Depuis plusieurs mois, nous travaillons aux côtés des syndicats de professeurs, des associations de parents d’élèves et des représentants des lycéens pour préserver la filière professionnelle d’électro numérique, au sein du lycée Ionesco d’Issy.

Par une décision conjointe du rectorat et de la Région Ile-de-France, il est envisagé de déménager les élèves de cette filière à Meudon-la-Forêt, sur le plateau de Vélizy, au motif du manque de salle de classe. Des solutions existent !

Pour le confort des élèves, notamment ceux qui viennent d’entrer en seconde, le temps de transports supplémentaire et la complexité pour rejoindre le site seront clairement un handicap.

Nous avons écrit au recteur, proposé un amendement au plan local d’urbanisme pour accueillir une extension du lycée, nous avons été reçus avec une délégation par le Cabinet de la Ministre de l’Éducation nationale. La ville d’Issy a fait des propositions pour élargir l’offre de salles le temps de passer l’année scolaire 2016-2017.

Pour le moment, rien ne bouge. Ce déménagement va mettre en péril la mixité scolaire, ainsi que le caractère polyvalent de ce lycée.

Il va également coûter très cher : près de 3 millions ¤ de travaux pour rénover les locaux, à Meudon-la- Forêt, qui ne seront même pas prêts en septembre ! L’argent public pourrait être mieux utilisé aujourd’hui !

L’équipe enseignante qui aujourd’hui travaille en cohérence risque d’être dispersée.

Cette filière du numérique a enfin un lien essentiel avec notre territoire. Les lycéens font leurs stages auprès des groupes de médias télévisuels ou les grandes entreprises implantées dans notre ville. Le départ de cette formation brisera un lien entre le bassin d’emploi et l’offre de formation locale.

Groupe « Issy c’est possible » : Thomas Puijalon,  Kathy Similowski,  Vivien Julhès,  Patrick Auffret (PS) et Fabienne Gambiez (UDE- Front Démocrate) »

 

Issy, La filière SEM ne doit pas quitter le Lycée Ionesco,

500_4383_vignette_ISSY_01Le 14 Janvier, le comité technique académique a décidé du transfert des six classes de Bac Pro Systèmes électroniques numériques (SEM) du lycée Ionesco à Issy-les-Moulineaux vers le lycée «Les Côtes de Villebon»  de Meudon-la-Forêt.

En l’état cette décision est ressentie par l’ensemble des interlocuteurs comme incohérente, injustifiée et inique.

En effet, pourquoi vouloir déstabiliser une filière d’enseignement qui fonctionne bien sur Issy-les-Moulineaux, qui attire de nombreux élèves et satisfait parents et enseignants.

Pour délocaliser la filière SEM, l’argument du sureffectif sur Ionesco ne tient pas, car la plupart des lycées des Hauts de Seine sont eux aussi dans ce cas, et pour Issy des solutions à court terme peuvent être trouvées comme l’optimisation de l’occupation des salles ou l’installation de locaux modulaires.

Et en cette période de contraintes budgétaires pourquoi mettre en œuvre cette délocalisation qui coutera aux contribuables franciliens plus de 3 Millions d’€  pour l’aménagement de nouveaux locaux.

Dans ce contexte, c’est le bon sens qui doit l’emporter. Les attentes des élèves, des parents et des professeurs doivent être entendues par le rectorat, pour le maintien de cette filière professionnelle sur Issy-les-Moulineaux, au sein d’un bassin d’entreprises et d’emplois tout à fait dédié à la sphère numérique.

Issy- Enquête Publique : Révision du Plan Local d’Urbanisme

L’enquête publique sur la révision du PLU d’Issy-les-Moulineaux vient de se terminer. Voici le contenu de la contribution que j’ai souhaité adresser au commissaire en charge de l’enquête publique.

« Tout d’abord, je déplore que cette enquête publique relative à la modification du PLU soit menée parallèlement à 2 autres enquêtes publiques. Le sujet est suffisamment important et conséquent : il aurait dû être présenté seul aux citoyens.

Au travers des documents présentés pour la modification du PLU,  on constate une volonté de poursuite de l’accroissement de la densification sur la ville (Zac Léon Blum, Val de Seine, La Ferme, Hauts d’Issy …). Cette poursuite de la densification sur notre ville me semble préoccupante car elle aura des conséquences sur le plan de la qualité de vie des citoyens, sur la mobilité, sur les équipements publics. Elle va entrainer plus de minéralisation.

Ainsi ce document entérine la poursuite de la densification par la hauteur, au détriment d’une harmonie globale de notre ville et de la création de vrais espaces de vie. Et on perçoit clairement le risque de déstabilisation des zones d’habitat individuel qui devraient pourtant constituer des points essentiels de respiration (zones UA, UD, …).

Le schéma directeur d’Ile de France insiste sur le fait qu’il faut rééquilibrer l’Est et l’Ouest de l’Ile de France, alors que ce projet de PLU repose sur la poursuite de la densification qui va selon moi accentuer ce déséquilibre.

Je pense que sur Issy, il faut valoriser l’instauration d’un contexte urbain harmonieux sur l’ensemble de la ville. Dans ce document je ne perçois pas de vision globale. Notre ville n’y est pas intégrée à un environnement urbain d’ensemble.

C’est un document très technique qui est présenté, qui ne fait pas de référence au citoyen, à son bien-être, ses besoins. Les rapports sociaux ne sont pas évoqués, ni comment améliorer la cohabitation entre les flux de professionnels travaillant sur Issy et les résidents.

Au-delà des zones délimitées, je regrette l’absence de référence à la notion de quartiers ou de lieux de vie qui sont pourtant nécessaires à une ville harmonieuse, respectueuse de ses habitants et du tissu social existant. Le risque du PLU tel qu’il nous est présenté est la poursuite d’urbanisme en « morceaux de puzzle ».

J’estime que sur Issy, il est nécessaire de favoriser le vivre ensemble, la mixité sociale, et un meilleur équilibre bureaux/logements (notamment sur la Zac du Pont d’Issy, Guynemer et sur la Zac Cœur de ville).

Tout projet doit reposer sur un respect des trois tiers : activités économiques/ commerces, logements et espaces publics. Mais le PLU ne prévoit pas d’engagement sur ce point.

Enfin les indications concernant les espaces de vie, de promenade, pour se réapproprier l’espace, les berges de seine ne me semblent pas suffisantes.

Compte tenu de la volonté de poursuite de la densification, il faut compenser en développant des espaces verts protégés pour garantir le cadre de vie. Car je souhaite qu’il y ait au centre de ce document la volonté de mettre en place un urbanisme réfléchi, harmonieux et social.

Hors temps scolaire, des « ateliers pour les enfants isséens »

ICP bleu-vertDès le mois d’avril, la nouvelle majorité reprendra la concertation avec l’ensemble des acteurs concernés autour des rythmes scolaires. La concertation doit aboutir d’ici la fin du mois de juin pour une mise en place en septembre 2014.

Dans le cadre du projet que nous portons, nous proposons des « Ateliers » aux enfants pour faire de ce temps un moment ludique, de coopération entre les enfants et aussi d’éveil à leur environnement.

Lire la suite : http://www.puijalon.fr/hors-temps-scolaire-des-ateliers-pour-les-enfants-isseens/#sthash.QiOUojqr.dpuf

Le 23 mars et le 30 mars prochains, aérons vraiment le « modèle » isséen

ICP magentaChers amis,

Pendant les 6 années qui viennent de s’écouler, les sortants ont clamé sans cesse : « vous vous exprimerez au moment des élections« . Quand les élections arrivent, il n’est plus possible de s’exprimer. Nous avons eu l’audace de demander jusqu’à 6 salles pour des réunions publiques pendant la campagne officielle pour le 1er tour. Par décision unilatérale du Maire, nous n’aurons droit qu’à 2 salles. Au nom de ce pouvoir discrétionnaire qui est le sien, le Maire choisit seul le nombre de réunions que chaque liste peut tenir. L’égalité entre les candidats, c’eût été de trouver une moyenne entre les demandes et non de toiser par le bas, par celui (ou celle, mais est-ce bien utile?) qui ne veut pas en faire…

Lire la suite : http://www.puijalon.fr/le-23-mars-et-le-30-mars-prochains-aerons-vraiment-le-modele-isseen/#sthash.q8g7CMSa.dpuf

Osons partager l’art à Issy avec une artothèque

ICP jauneEmprunter une œuvre d’art dans une Artothèque : Issy c’est possible !

Vous êtes un particulier, une entreprise, une collectivité ; une Artothèque qu’est-ce que cela éveille en vous ? Art ? Bibliothèque ? Emprunter une œuvre d’art ?

Imaginez-vous une galerie de tableaux, de photos, d’estampes contemporaines où vous pourriez faire votre marché en prenant tout le temps de choisir parmi des artistes celui ou ceux qui retiennent le plus votre attention et parlent à votre œil, à votre imaginaire…

Comment ? Où ?

En empruntant comme un livre, une œuvre d’art (pour deux mois) dans la future Artothèque d’Issy-les-Moulineaux. Un espace tout spécialement dédié au prêt d’œuvres d’art et qui présente un fonds important d’artistes de la ville ou d’autres horizons.

Lire la suite : http://www.puijalon.fr/osons-partager-lart-a-issy-avec-une-artotheque/#sthash.IbJOy5MG.dpuf

Issy rythme scolaire : les parents ont besoin d’informations

On le constate tous les jours, l’application de la réforme du rythme scolaire pose de nombreuses difficultés dans les villes qui l’ont déjà mise en place. C’est la raison pour laquelle, lors du dernier Conseil Municipal j’ai interrogé l’adjoint en charge du dossier sur les orientations qui vont être données à ce projet sur la ville :

« Pouvez-vous faire un point à date sur l’avancement de votre projet en matière d’aménagement du rythme scolaire par rapport aux informations transmises jusqu’alors  aux parents d’élèves ?»

Aucune réponse précise n’a été apportée à cette question et je le déplore, car aujourd’hui les parents ont plus que jamais besoin d’être rassurés.