Issy, retour sur le Conseil municipal du 12 avril 2018

Ce conseil a commencé de manière inédite.

À 18h30 il y avait une manifestation des enseignants des écoles par rapport à leur désaccord sur l’aménagement des temps périscolaires. Plutôt que de dialoguer, le Maire a choisi de fermer les accès à l’hôtel de ville et ainsi au Conseil Municipal. Le Maire a nié que le public ne puisse entrer, pourtant à 18H30 c’était le cas : ce conseil sans public a duré près d’une heure, ensuite quelques personnes sont arrivées.

​Parmi les délibérations soumises à discussion, la n°3 avait pour objectif de diminuer le nombre de commissions municipales : elles sont passées de 6 à 4. Pourquoi réduire le nombre de commissions, au delà des explications apportées, je pense que les tensions dans la majorité depuis juillet 2017, ne sont pas étrangères à cela. Les nouvelles commissions sont : Commission des Ressources : Administration générale, Finances, Relations avec GPSO, Ressources humaines, Ville numérique, Prévention-sécurité, Assurances, Affaires juridiques, Relations internationales, Communication.
Commission des Services à la population : Culture, Éducation, Sports, Tourisme,
Jeunesse et famille, Petite enfance, Vie sociale, Vie des femmes, Santé, État civil,
Démocratie locale, Affaires funéraires. Commission du Patrimoine et de la Construction : Architecture, Bâtiments, Patrimoine, Commande publique, Hygiène et sécurité. Commission de l’Aménagement du territoire : Urbanisme, Développement durable, Espace public, Commerce et artisanat, Logement. Pour ma part je siégerai à la commission aménagement du territoire sur les sujets que je suis plus spécifiquement depuis le début de la mandature.

Le compte administratif 2017 a été soumis aux votes. Je me suis abstenue car en 2017, la municipalité a choisi d’augmenter les taux de l’imposition locale alors que les charges sont restées relativement constantes. Ces impôts ont rapporté 11 M€ de plus qu’en 2016, alors que les dépenses de gestion courante n’ont progressé que de 3,3 M€. Ce nouvel effort demandé aux foyers isséens ne me paraissait pas nécessaire.

Je n’ai pas voté la délibération 21 qui prévoit la prise en charge par la commune des frais d’obsèques et de concession pour les membres du Conseil municipal décédés au cours de leur mandat. Cette délibération fait suite au texte voté en 1992. Il y a 26 ans, le contenu de la délibération n’avait peut-être pas posé questions aux élus, mais en 2018 les opinions ont évolué, une loi sur la moralisation de la vie publique a été votée il y a quelques mois, les démarches pour plus de transparence de la vie publique se multiplient. Les citoyens demandent à leurs élus plus d’exemplarité. Ainsi pour toutes ces raisons je n’ai pas voté cette délibération, car même si cela est légal j’estime que l’argent public n’a pas vocation à régler les frais personnels des conseillers municipaux.

La délibération n° 30 nous a amené à valider la nomination de 17 personnes au Conseil Économique, Social et Environnemental Local de la Ville d’Issy-les-Moulineaux. En effet en 3 ans 17 personnes ont démissionnées de ce conseil ! Je pense que le nombre de membres de cette instance est trop important, il est composé de 80 personnes pour une ville de la taille d’Issy-les-Moulineaux cela parait complètement disproportionné. De plus il a été souligné lors des débats qu’il n’y avait pas de communication, ni de réelle valorisation des travaux de cette instance auprès du Conseil municipal, c’est regrettable. On peut souligner aussi que les travaux du Conseil des ainés, du Conseil municipal des jeunes et des Conseils de quartier ne font pas non plus l’objet de communication devant le Conseil municipal.

Je suis enfin intervenu sur le projet du parc de « la solitude ». Ma question a été la suivante « Fin 2016, dans l’actuelle maison de retraite des prêtres de la compagnie de Saint-Sulpice en bordure du parc Jean-Paul II, un projet d’envergure a été lancé. Il est composé à la fois de l’implantation d’un hôtel de prestige et d’un centre de formation des salariés de l’hôtellerie. Pour la ville il s’agit d’un projet qui ne manque pas d’intérêt.
Néanmoins en l’état il prévoit l’abattage de 80 grands arbres, sans compensation ? Même s’il ne s’agit pas d’arbres remarquables, ils constituent une allée de verdure et contribuent au charme du lieu. D’autre part pouvez-vous nous préciser plus globalement quelles conséquences ce projet aura sur le parc Jean-Paul II durant les travaux et après ? ». Il m’a répondu que les arbres qui seront arrachés ont fait l’objet d’un diagnostic phytosanitaire. ils seraient malades, mais seront remplacés contrairement aux informations qui circulaient jusqu’alors.

COP 21, le devoir de réussir !

Image

logo-cop-21-carr--Tribune du groupe « Issy c’est possible ! » publiée dans le journal municipal « Point d’Appui » de décembre 2015.

« Du 30 novembre au 11 décembre 2015, Paris va accueillir la Conférence mondiale pour le climat. Cette conférence doit impérativement aboutir à un accord multilatéral pour réduire les émissions de gaz à effets de serre.

Il ne s’agit pas d’un simple accord entre états. L’enjeu derrière est celui de la survie de notre espèce à moyen terme, sans parler des autres espèces. Notre planète ne pourra pas continuer à porter toute l’humanité avec 2 ou 4°C supplémentaires. Les catastrophes climatiques (typhons, hausse du niveau des océans, sècheresses, pluies torrentielles…) auront raison de notre arrogance.

Nous avons tous le devoir de prendre conscience de l’urgence de travailler ensemble à la lutte contre le réchauffement climatique. Les gestes simples sont légions : éviter de prendre des emballages plastiques, marcher plutôt que prendre sa voiture, éteindre

Révision du PLU, encore un effort pour une ville durable et humaine !

Vector Landscape Town or City in Flat Design Retro Style Illustration

En 2014, dans notre « manifeste pour une ville durable et harmonieuse », nous avons présenté un projet pour mettre en place un urbanisme au service des habitants, de la ville et des usagers. Nous avons aussi rappelé ce que disait l’architecte Le Corbusier : « les clefs de l’urbanisme sont dans les fonctions : habiter, travailler, se recréer dans les heures libres et circuler ».

Le projet de modification du PLU qui vient d’être soumis à enquête publique semble bien loin de cette vision. En fait, il poursuit toujours le même objectif de densification verticale de notre ville, au détriment d’une harmonie globale de notre territoire.

Des questions demeurent : quelles sont les mesures qui vont permettre de développer un nombre croissant de logements ? Est-on en phase avec le rééquilibrage de l’emploi entre l’Ouest et l’Est franciliens prescrits par le schéma directeur d’Île-de-France (SDRIF) ? Doit-on, continuer à construire des milliers de m2 de bureaux supplémentaires sur notre ville ? Ces questions auraient dû vous être clairement posées. La majorité actuelle a préféré soumettre lors de l’enquête publique un projet très technique, compartimenté et difficile à appréhender dans sa globalité.

Issy-les-Moulineaux va connaître, dans les prochaines années de profonds bouleversements. De nombreux programmes d’aménagements sont en projets : ZAC Léon Blum et Rodin, Quartier de la Ferme, Coeur de Ville, Hauts d’Issy (Gare fort d’Issy), secteur Guynemer/Jeanne d’Arc.

Dans ce contexte, pourquoi ne pas avoir engagé une réflexion de fond sur le seuil acceptable en matière de densification ? Pourquoi ne pas avoir pensé notre ville dans son environnement direct de Paris ?

Et plus globalement, quelle est dans ce projet de PLU 2015 la vision spécifique pour construire une ville plus durable, plus ouverte aux espaces verts et aux espaces de vie ?

Le Plan local d’urbanisme qui sera présenté en Conseil Municipal en décembre 2015 devra répondre à toutes ces questions.

Nous souhaitons qu’il ait pour fondement la volonté de mettre en place un urbanisme réfléchi, harmonieux et social qui soit respectueux de l’habitat actuel, de l’identité et de la diversité de nos quartiers, mais surtout du tissu social existant et du vivre ensemble.

Tribune Municipale du Groupe Issy c’est possible, publiée dans Point d’Appui d’Octobre 2015 : Thomas Puijalon, Kathy Similowski, Vivien Julhès, Patrick Auffret (PS) et Fabienne Gambiez (Front Démocrate-UDE), conseillers municipaux.

Issy, Conseil Municipal, Augmentation de la Taxe d’aménagement

Habitation de luxeLors du dernier Conseil municipal, la majorité a présenté une délibération instaurant sur Issy-les-Moulineaux une nouvelle taxe d’aménagement* avec un taux différencié pour certains secteurs de la commune.

Je suis intervenue lors du débat pour manifester les réserves du groupe Issy c’est possible quant au contenu de cette délibération : « En 2011 le seuil de la taxe d’aménagement sur la ville a été amenée à 5% avec quelques exonérations relevant de la nature ou de la dimension du projet.

Et jusqu’alors le taux était homogène sur l’ensemble du territoire isséen.

Or aujourd’hui vous voulez instaurer (hors Zac) trois seuils différents allant de 5 à 15%.

Nous sommes préoccupés par le contenu de cette délibération, car cela va présenter une rupture d’égalité entre les isséens.

Pourquoi un taux réduit pour certains quartiers (par ex 5% pour les Hauts d’Issy – le Fort (alors que le Fort  a nécessité des travaux de voirie considérables et dont les équipements ne sont pas terminés) ?

Et pourquoi un taux plus élevé de 10% pour la zone du parc Henri Barbusse alors que les futurs travaux de la ligne 15 seront pris en charge par le Grand Paris Express ?

Et 15% pour les secteurs Val de Seine, Cœur de ville, Léon Blum et Guynemer ?

Nous craignons que cette mesure ait des conséquences négatives en terme d’urbanisme, mais aussi d’attractivité des quartiers concernés.

Enfin il s’agit clairement d’une hausse d’impôt, pourquoi ne pas avoir intégrer cette délibération dans un plus large débat sur la question de la fiscalité à Issy les Moulineaux et de l’utilisation des excédents ? »

Nos réserves n’ont pas été entendues par l’adjoint en charge de l’Urbanisme.

Taxe d’aménagement s’applique lors du dépôt d’un permis de construire (y compris lors d’une demande modificative générant un complément de taxation) ou d’une déclaration préalable de travaux.

Issy – Règlement local de publicités

Car on a road with billboards. Ad signs.Un règlement local de publicités doit être mis en place sur Issy-les-Moulineaux. Le cadre a été soumis à enquête publique, voici les éléments qui ont retenus mon attention et que j’ai déposés sur le registre de la consultation : « Si je suis d’accord avec les objectifs et les orientations définies, j’estime que la partie « actions » manquante sérieusement de précisions et reste trop vague et succincte.

Je pense que dans ce règlement il faut préalablement clairement définir trois zones différemment impactées par la publicité sur la ville.

Une 1ère zone à proximité de monuments, bâtiments classés à protéger,

Une 2ème zone n’étant pas à proximité de monuments, bâtiments classés à protéger et hors périphérie de la ville,

Une 3ème zone située en périphérie de la ville où les formes de communication sur des immeubles professionnels peuvent être plus largement tolérées.

Il n’y a pas de zonage ni de plan géographique pouvant aider les professionnels concernés : c’est un manque. Et les règles ne sont pas précisées de manière claire. Ce document reste sur un parti trop descriptif de l’état actuel sans prendre d’engagements forts, notamment pour la protection de notre patrimoine sous toutes ses formes. »

Issy, révision du PLU, retour sur forum du 22 octobre

Dans le cadre de la révision du PLU sur Issy, le 22 octobre dernier s’est déroulé un forum de concertation. Cette manifestation appelée « Forum citoyens », n’était pas ouverte à tous. Les isséens devaient préalablement s’inscrire sur le site de la ville pour participer. In fine ce ne fut qu’une petite centaine de personnes qui ont été réunies et 11 groupes de travail ont été constitués. Je regrette le format qui a été ainsi choisi. Il m’aurait semblé plus pertinent et plus démocratique d’organiser plusieurs réunions thématiques largement ouvertes à tous les citoyens.

Le timing m’est aussi apparu trop court car les participants ont eu peu de temps pour répondre aux différentes questions posées. Enfin la réflexion a été conduite selon un schéma imposé qui laissait de côté un certain nombre de problématiques et c’est dommage.

Néanmoins malgré ce cadre très contraignant, un certain nombre de pistes de réflexions sont ressorties de ces travaux (place du commerce sur la ville, préservation de l’environnement, un urbanisme plus humain…) je souhaite qu’elles soient conservées et qu’elles seront présentées dans leur intégralité notamment lors de la réunion publique du 21 novembre prochain.

Issy, Forum citoyen, 22 octobre 14

Dans le cadre de la révision du Plan local d’urbanisme qui a débuté en juillet dernier et dont le processus se déroulera jusqu’à fin 2015, un forum citoyen sera organisé par la majorité municipale le 22 octobre  au Palais des Sports Robert Charpentier, 4-6 boulevard des Frères Voisin à partir de 18H.

Je ne peux que vous inciter à participer à cette réunion, afin d’indiquer quelle ville vous voulez à l’horizon 2030.

Néanmoins je déplore que cette réunion ne soit pas ouverte à tous. En effet il faut s’inscrire préalablement sur le site de la ville pour être accrédité ?

Ce n’est pas ma conception d’une Démocratie locale vivante !

Pourquoi le MoDem a-t-il abandonné la défense de la moralisation de la vie publique ?

A quelques heures de la tenue de l’Université de rentrée du MoDem, je viens d’adresser une lettre ouverte à François Bayrou, Président du Mouvement Démocrate. En effet, je souhaite qu’il apporte des réponses claires et précises, pour lever le doute qui s’est 17installé dans les esprits des militants et des Français.

Je l’interroge sur les raisons qui ont conduit le MoDem à abandonner en Mars 2014, la défense de la moralisation de la vie publique, alors que ce fut l’un des axes majeurs de la campagne présidentielle de 2012 ? Quel message, quelle image le MoDem a-t-il voulu envoyer en soutenant aux municipales, par exemple à Issy-les-Moulineaux une tête de liste condamnée en première instance pour détournement de fonds publics. Le sujet de la défense de la moralisation prend aussi tout son sens dans le cadre de l’alliance MoDem – UDI. Pourquoi, le moment venu ne pas avoir clairement demandé à l’UDI de faire le ménage dans ses rangs, pour se séparer des élus poursuivis en justice ?

Dans la période chaotique que nous traversons, la question de la moralisation est plus que jamais d’actualité. Quelle légitimité a désormais le Mouvement Démocrate pour représenter une véritable alternative cohérente et crédible, alors qu’il a mis de côté ses principes au gré des enjeux électoraux ?

Nos concitoyens ont aujourd’hui besoin de retrouver confiance dans le personnel politique. J’ai clairement demandé à François BAYROU, quelle France il veut reconstruire et autour de quelles valeurs ? Et comment il compte redonner de l’espoir aux Français et représenter un recours sans les assurer que quelles que soient les circonstances, l’éthique et l’exemplarité seront le sillon de la démarche initiée ?

J’espère vivement que ces préoccupations rencontreront auprès de lui le plus vif intérêt.

Notre engagement se poursuit !

DémoIsséens_Logo_square_XLEn ce lendemain d’élection, nous remercions les électeurs qui ont apporté leur voix sur la liste de rassemblement « Issy c’est possible ! » conduite par Thomas Puijalon.

Avec l’ensemble de l’équipe ‘Issy c’est possible’, nous avons porté un très beau projet pour l’avenir d’Issy-les-Moulineaux. Dimanche ce message n’a pas été entendu par les isséens, ce sont les enjeux nationaux qui l’ont emporté sur les enjeux locaux, nous le regrettons.

Néanmoins, nous vous assurons que les engagements que nous avons pris auprès de vous durant cette campagne, nous allons les tenir et poursuivre notre action au sein de l’opposition municipale, pour remettre le citoyen au cœur de la ville et améliorer la qualité de vie à Issy-les-Moulineaux.

Dans la campagne municipale qui vient de s’achever, nous n’avons pas bradé nos valeurs de Démocrates, et nous souhaitons remercier tous ceux d’autres vous qui ont  salué notre volonté de rester fidèles à ces principes.

Sur Issy-les-Moulineaux, nous allons continuer à œuvrer pour la mise en place d’une réelle moralisation de la vie publique  et c’est aussi ce message que nous continuerons à porter dans le débat isséen.

 

La profession de foi de Thomas Puijalon pour la liste Issy c’est possible !

ICP magentaRecevoir la profession de foi des candidats est un élément important pour se déterminer à voter. C’est le moment à l’issue d’une campagne électorale qui permet de choisir sereinement et de peser les engagements et les projets de chacun des candidats à une élections. A Issy, les sortants ont refusé tout débat avec nous et les autres listes. Nous le regrettons. Ce moment revêt donc d’autant plus d’importance. Dans la mesure où certains d’entre vous ont reçu dans leur enveloppe les professions de foi des candidats de Boulogne-Billancourt, le seul moyen de vous faire une idée est de lire notre profession de foi au format numérique.

Lire la suite : http://www.puijalon.fr/la-profession-de-foi-de-thomas-puijalon-pour-la-liste-issy-cest-possible/#sthash.2fy0JKz6.dpuf