Issy : Point d’Appui doit retrouver sa vocation

Dans un récent article du Point d’Appui de Juin, il est question du Pont d’Issy.

L’article est rédigé de telle manière qu’il est essentiellement question de la partie “logements” du projet. Or il faut être honnête et rappeler que sur ce projet, la partie « logements et équipements publics » ne sont malheureusement que très limités :  il projet repose essentiellement sur la construction de trois tours de bureaux de 160 à 189 m de haut (232 260 m2 de bureaux, 13 500 m2 de logements dont 25 % de logements sociaux, 3500 m2 de commerces et 1200 m2 d’équipements).

Une telle proportion de nouveaux bureaux sur cette zone est d’autant plus préoccupante que cela aura des conséquences en terme de mobilité sur l’ensemble de la ville. En effet le nombre de parking est relativement limité sur ce projet pour inciter les occupants des bureaux à prendre les transports en commun, mais comment  le T2, le RER C vont-ils pouvoir absorber les nouveaux flux de populations générés par le projet (sachant que dans le même temps quatre autres projets d’envergure vont aussi entrainer de nouveaux flux de circulation : “Pentagone à Balard”, “Tour Triangle à la Porte de Versailles” « le projet de la ZAC Guynemer » et les “Projets de l’Ile Seguin”)?

D’autre part la construction de tours, au niveau de la trouée d’envol de l’héliport de Paris, entraine la modification de la trajectoire des hélicoptères et va amener ces mêmes engins à passer au-dessus de notre ville. Pour le moment, la majorité municipale est très discrète sur ce point, mais les riverains constatent depuis quelques semaines que les changements de trajectoires ont déjà commencé, et que les passages des hélicoptères sur le sud des futures tours sont déjà effectifs : avec toutes les conséquences que cela entraine en matière de qualité de vie. 

Donc j’estime que Point d’Appui doit retrouver sa vocation d’information. C’est un journal municipal destiné à donner de l’information aux isséens, des données complètes et objectives et non à servir de relai à la société de promotion immobilière commercialisant le programme du Pont d’issy.