Issy, ville culturelle pour rassembler les habitants, c’est possible !

orangeIssy les Moulineaux ne manque pas d’atouts pour développer une politique culturelle cohérente, accessible à tous et rassembleuse. L’identité d’Issy doit être refondée sur sa géographie, son Histoire, son patrimoine, en s’appuyant sur les équipements culturels existants et en favorisant les synergies entre ceux-ci. Il faut, en effet, redonner à notre Ville le supplément d’âme qui lui manque.

Notre politique s’organisera autour de quelques points forts.

Nous créerons un événement annuel d’été « Les fêtes de la Seine ».

Lire la suite : http://www.puijalon.fr/issy-ville-culturelle-pour-rassembler-les-habitants-cest-possible/#sthash.CxhTG4df.dpuf

Issy, le mépris et le discrédit, ça suffit !

ICP bleu-vertVous avez été nombreux, hier soir, lors de la manifestation organisée contre le survol de la ville par les hélicoptères, à nous dire votre incompréhension, votre stupeur et votre colère face au comportement des sortants. Passants, manifestants, voisins, riverains… vous nous avez fait part de votre déception face à cette équipe incapable de respecter la différence, l’expression de la pluralité et même la simple liberté d’opinion. Certains d’entre vous ont retrouvé les regards qui animaient les mêmes visages lorsque des cris de haine furent prononcés par les mêmes, le vendredi 15 juin 2012, lorsque Christiane Taubira vint sur le marché à la fin de la campagne des législatives. Issy n’a pas grandi depuis.

Lire la suite : http://www.puijalon.fr/issy-le-mepris-et-le-discredit-ca-suffit/#sthash.cxg2LCBT.dpuf

Hélicoptères, lisez et soyez les seuls juges…

trajectoire1Des mots très durs sont prononcés dans cette campagne par les sortants. On n’a jamais vu à Issy, une campagne électorale commencer par des termes parlant de menteurs et de mensonges figurant en gros et en gras sur des tracts. Cela n’honore pas la démocratie locale. Alors, puisque ce débat dérape, puisque ce document est déjà sur la place publique, lisez et soyez les seuls juges des conclusions de l’échange entre la DGAC et le Maire sortant d’Issy.

Lire la suite : http://www.puijalon.fr/helicopteres-lisez-et-soyez-les-seuls-juges/#sthash.pS8WeaAR.dpuf

Pour un centre-ville qui rassemble les Isséens !

CNETDans notre Manifeste pour Issy, ville durable et harmonieuse, nous vous avons proposé une vision pour rendre notre ville beaucoup plus vivable, agréable, accueillante et généreuse. Nous avons alors posé des axes pour ce qui doit être notre futur centre-ville.

Constat : « Issy n’a pas de centre-ville »

Dans nos rencontres, vous nous avez dit très largement le « manque de cohérence globale de notre ville ». Vous nous avez très largement exprimé votre « besoin d’un véritable centre-ville ». Vous nous avez fait part aussi de votre envie de vous poser, de vous retrouver, de faire vos courses à Issy. Le quartier des Passages à Boulogne-Billancourt vous sert beaucoup de référence. Il est vrai qu’aujourd’hui, trop d’Isséens font leur shopping à Paris, à Vélizy ou à Boulogne, mais pas à Issy.

Nous avons écouté. Nous vous avons entendu.

lire la suite : http://www.puijalon.fr/pour-un-centre-ville-qui-rassemble-les-isseens/#sthash.M9P4tE0i.dpuf

Nadège Labadie, PS, «Il est possible d’être réaliste et de construire la ville de demain»

Nadège-Labadie« L’anticipation du bien-être des habitants et de leurs besoins n’est pas la priorité de la majorité municipale sortante »

Précédemment dans le 15ème arrondissement de Paris, j’ai emménagé à Issy-les-Moulineaux avec ma famille en 2003, attirée à l’époque par des logements aux prix encore accessibles et un cadre de vie prometteur. Je résidais alors à Issy-Val de Seine. Force est de constater qu’au bout de quelques années, ce nouveau quartier n’a pas tenu ses promesses : le manque d’animation, de commerces et de restaurants se fait toujours ressentir. J’ai pu constater, au fil des années, que l’anticipation du bien être des habitants et de leurs besoins n’est pas la priorité de la majorité municipale.

See more at: http://www.puijalon.fr/nadege-labadie-ps-il-est-possible-detre-realiste-et-de-construire-la-ville-de-demain/#sthash.VKEs4bvq.dpuf

Avec Marie-Madeleine Martineau, pour une ville qui respire

portrait-M2-800Je m’appelle Marie Madeleine Martineau, j’ai 68 ans, retraitée de la fonction publique, mariée, mère de 2 enfants et grand-mère de quatre garçons dont je m’occupe régulièrement.

Diplômée de Sciences Po Strasbourg, j’ai passé le concours de l’Inspection Sanitaire et Sociale et ai commencé à exercer en Seine Saint Denis. J’ai intégré la ville de Paris au début des années 70 où j’ai terminé comme Administrateur, responsable  de la Sous-direction des Services aux Parisiens Retraités. J’ai effectué l’essentiel de ma carrière au Centre d’Action Sociale de la Ville de Paris, tout en effectuant plusieurs mobilités, à l’ANPE en charge des nouvelles implantations sur la Région parisienne ,  au SIAAP et à LIIBRBS ,  organisme public en charge des grands  barrages de la Seine, de la  Marne,  de la production d’eau propre et d’assainissement… Je me suis d’ailleurs engagée auprès de France-Liberté contre la privatisation des ressources en eau. Ces questions très concrètes me paraissent d’importance pour nous les gens d’Issy,  qui vivons au  plus près de la Seine.

Lire la suite : http://www.puijalon.fr/avec-marie-madeleine-martineau-pour-une-ville-qui-respire/#sthash.BSFrgBwe.dpuf

Issy, quand les moyens publics sont utilisés pour faire campagne

ICP magentaVous vous interrogez sur la gravité d’une telle assertion. Elle est fondée sur un simple fait juridique : l’utilisation des moyens publics pour faire campagne. Dans un article publié le 18 février 2014, le site de la ville jette le discrédit public sur l’association ACTEVI et ses liens avec le PS et sous-entend des choses non étayées concernant son financement.

Les actes de cette nature sont prohibés et entraînent l’invalidation systématique du Maire sortant. L’article publié utilise les moyens publics pour discréditer une formation politique isséenne. Cet acte est assimilable à une aide en nature pour soutenir un candidat. En l’occurrence le sortant.

 « Enfin, les sites Internet des collectivités territoriales sont tenus de respecter le principe de neutralité des moyens publics et n’ont donc pas vocation à participer directement ou indirectement à la campagne électorale des candidats ou des listes.

L’utilisation d’un site Internet d’une collectivité territoriale pour les besoins de la campagne électorale d’un candidat ou d’une liste est assimilable à un financement par une personne morale, prohibé par l’article L. 52-8 du code électoral. Les infractions à cet article sont passibles d’une amende de 3 750 euros et d’un emprisonnement d’un an (art. L. 113-1 du code électoral).

Lire la suite : http://www.puijalon.fr/issy-quand-les-moyens-publics-sont-utilises-pour-faire-campagne/#sthash.HkgMt95a.dpuf

[Proposition] Faire d’Issy un des quartiers numériques du Grand Paris, c’est possible !

IMG_2387Issy est une ville liée au numérique. Dans ce domaine, les technologies comme les acteurs phares évoluent à toute vitesse. Les décrochages arrivent aussi vite que les start-up se créent. Issy a été pionnière de l’internet, de l’open data et… s’est reposée sur ses lauriers. Pionnière de l’aviation au 20ème siècle, cette industrie a fini par s’évaporer ailleurs. Nous ne voulons pas que ce soit le cas pour nos fleurons. Nous comptons de nombreuses entreprises dans le domaine du numérique, multinationales ou petites PME. Seine Ouest Digital se vante aujourd’hui d’être le 2ème pôle numérique d’Ile-de-France. Pourtant, dans nos rencontres avec des élus, avec des institutionnels, avec des étrangers… on cite Issy comme la ville accueillant le siège de Microsoft ou de Cisco, mais pas comme un quartier phare de ce Grand Paris du numérique qui se construit.

Lire la suite : http://www.puijalon.fr/proposition-faire-dissy-un-des-quartiers-numeriques-du-grand-paris-cest-possible/#sthash.IlIopXLC.dpuf

Les trois tours du Pont d’Issy, épine dans le pied des sortants…

Ces derniers jours, les Isséens ont eu le droit à un florilège d’assertions pour les « rassurer »  sur les nuisances provoquées par le détournement des hélicoptères au-dessus de la ville du fait de l’érection des trois tours du Maire sortant d’Issy. On en viendrait presque à croire que les aéronefs sont silencieux à les écouter!

Jamais notre ville n’avait connu pareille débauche de réactions pour justifier une position politicienne intenable. Il faut dire qu’en la matière, la hauteur de vue qui est la leur est inversement proportionnelle aux 189m d’altitude des tours.

Le malaise est à la hauteur de leur besoin de se justifier.

Lire la suite : http://www.puijalon.fr/les-trois-tours-du-pont-dissy-epine-dans-le-pied-des-sortants/#sthash.5Wb55qny.dpuf

En démocratie, tout n’est pas permis !

Chers concitoyens, Suite à l’annonce d’une manifestation organisée par une association isséenne contre le survol de notre ville par les hélicoptères, dont la trajectoire devra être détournée du fait des projets de tours du Maire sortant d’Issy, vous avez reçu, comme nous, dans vos boîtes aux lettres, une lettre signée par André Santini, en date du 7 février 2014 concernant ses projets de tours et son interprétation du jugement du Tribunal administratif. Il est de coutume, dans notre République, de ne pas commenter les décisions de justice. Le Maire sortant d’Issy aurait dû respecter cet usage concernant le jugement du Tribunal administratif de Cergy Pontoise. Et ce d’autant qu’une récente réponse à une question écrite d’un parlementaire de droite par la Ministre du Logement faisait état du fait qu’il n’est pas recommandé de lancer des enquêtes publiques pendant la période de réserve électorale sur les sujets prêtant à polémique.

Lire la suite : http://www.puijalon.fr/declaration-en-democratie-tout-nest-pas-permis-issy/#sthash.4P9TnOTd.dpuf