Issy : Trou d’air au conseil municipal

ceinture« On vous prendra comme hôtesse de l’air » c’est ce qu’a répondu André Santini lors du dernier Conseil Municipal à une de mes questions concernant le projet de requalification de la Zac Léon Blum.

Que penser de ce type de remarque ? Que le Maire sortant souffre du mal de l’air, qu’il a un problème particulier avec les personnels de bord ou qu’il cherche tous les moyens possibles pour ne pas répondre aux questions qui lui sont posées?

Quel que soit le sens qu’il voulait donner à cette formule, je profite de ce billet pour affirmer toute ma considération aux professionnels de bords des compagnies aériennes. Etre hôtesse de l’air est une profession très honorable, qui nécessite un grand sens de la responsabilité pour assurer au quotidien la sécurité des passagers.

Ceci étant dit in fine on ne peut que déplorer des propos de ce style, et que le Maire ne cherche pas à répondre aux questions qui lui sont posées.

Je suis régulièrement interrogée par les isséens sur les différents projets mis en place sur la ville et le maire peut me faire confiance, je ne manque jamais de montrer aux isséens le type de réponses qu’il apporte à mes questions.

Une réflexion au sujet de « Issy : Trou d’air au conseil municipal »

  1. AS est coutumier de ces « sorties »
    à mi chemin de la goujaterie, de la forfanterie, de l’arrogance et de l’insolence.
    En tant que conseillère municipale, vous le vivez, et les isséens qui le voient le supportent mal.
    Dans votre programme de candidate, vous pourriez reprendre le principe d’un enregistrement et d’une retransmission sur le net en direct du conseil municipal.
    C’est instructif sur les positions, les propositions, et aussi les comportements, les débordements !

Les commentaires sont fermés.