Pont d’Issy la tour IMEFA 52 : Modèle de construction à écarter

Une enquête publique se déroule actuellement et jusqu’au 26 octobre inclus. Elle concerne le projet de construction de tours au Pont d’Issy et plus particulièrement la 1ère des tours prévues sur cette zone. Voici la contribution que j’ai déposée sur le cahier d’enquête. Vous aussi apportez votre contribution, chacun doit s’engager et participer à l’avenir de sa ville.

 « Tout d’abord je m’étonne que l’ensemble du projet de ZAC du pont d’Issy soit scindé en plusieurs parties. A mon sens chacun des projets de tour ne peut être étudié individuellement. Les conséquences de ces édifications sont intimement liées les unes aux autres et doivent être étudiées conjointement.

 Je m’intéresserai aussi à la volonté de la construction d’une tour ?

Qu’il s’agisse du SRIF, du CDT, du PLH …, la ville d’Issy-les-Moulineaux s’est engagée à plusieurs reprises à concentrer sa politique d’urbanisme sur plus de densification. Or une tour ne représente aucun intérêt en termes de densification, puisque près d’1/3 de la surface de la tour sera nécessaire pour la maintenance de la tour, la  sécurité … : autant de surface « non efficaces ».

On sait d’autre part que ce  type de projet de tour est aussi contraire aux préoccupations actuelles d’économies d’énergie. Des spécialistes tel qu’Olivier Sidler, Directeur du bureau d’étude Enertech, rappelle  dans le numéro du 4 novembre 2010 du Moniteur, que sur les tours construites actuellement, la consommation d’énergie primaire est encore de 500 kWhep/m²/an, alors que la barre fixée par le Grenelle II de l’environnement est de 50 kWhep/m²/an.

Nous sommes donc très loin du concept de tour « écologique » présenté par la municipalité. 

Lire la suite