Issy rythme scolaire : les parents ont besoin d’informations

On le constate tous les jours, l’application de la réforme du rythme scolaire pose de nombreuses difficultés dans les villes qui l’ont déjà mise en place. C’est la raison pour laquelle, lors du dernier Conseil Municipal j’ai interrogé l’adjoint en charge du dossier sur les orientations qui vont être données à ce projet sur la ville :

« Pouvez-vous faire un point à date sur l’avancement de votre projet en matière d’aménagement du rythme scolaire par rapport aux informations transmises jusqu’alors  aux parents d’élèves ?»

Aucune réponse précise n’a été apportée à cette question et je le déplore, car aujourd’hui les parents ont plus que jamais besoin d’être rassurés.

Pont d’Issy la tour IMEFA 52 : Modèle de construction à écarter

Une enquête publique se déroule actuellement et jusqu’au 26 octobre inclus. Elle concerne le projet de construction de tours au Pont d’Issy et plus particulièrement la 1ère des tours prévues sur cette zone. Voici la contribution que j’ai déposée sur le cahier d’enquête. Vous aussi apportez votre contribution, chacun doit s’engager et participer à l’avenir de sa ville.

 « Tout d’abord je m’étonne que l’ensemble du projet de ZAC du pont d’Issy soit scindé en plusieurs parties. A mon sens chacun des projets de tour ne peut être étudié individuellement. Les conséquences de ces édifications sont intimement liées les unes aux autres et doivent être étudiées conjointement.

 Je m’intéresserai aussi à la volonté de la construction d’une tour ?

Qu’il s’agisse du SRIF, du CDT, du PLH …, la ville d’Issy-les-Moulineaux s’est engagée à plusieurs reprises à concentrer sa politique d’urbanisme sur plus de densification. Or une tour ne représente aucun intérêt en termes de densification, puisque près d’1/3 de la surface de la tour sera nécessaire pour la maintenance de la tour, la  sécurité … : autant de surface « non efficaces ».

On sait d’autre part que ce  type de projet de tour est aussi contraire aux préoccupations actuelles d’économies d’énergie. Des spécialistes tel qu’Olivier Sidler, Directeur du bureau d’étude Enertech, rappelle  dans le numéro du 4 novembre 2010 du Moniteur, que sur les tours construites actuellement, la consommation d’énergie primaire est encore de 500 kWhep/m²/an, alors que la barre fixée par le Grenelle II de l’environnement est de 50 kWhep/m²/an.

Nous sommes donc très loin du concept de tour « écologique » présenté par la municipalité. 

Lire la suite

Parc municipal des sports : des incertitudes sur le financement

Intervention au conseil municipal du 3 octobre 2013:

« Si je suis d’accord sur le diagnostic présenté, une installation vieillissante n’apportant plus le niveau de services attendu par la population isséenne, le projet que vous présentez pose tout de même un certain nombre de questions. Tout d’abord, parmi les objectifs de ce nouveau parc municipal des sports vous mettez en avant une démarche innovante et économe. C’est un projet doit être directement en adéquation avec les besoins des isséens sur le plan sportif et répondre aux besoins de l’ensemble des associations sportives présentes sur la ville. Ce sont les isséens qui vont payer cet équipement, le cœur du projet doit reposer prioritairement sur leurs besoins et leurs attentes.

Au regard des éléments que vous présentez, on constate que ce nouvel équipement va multiplier par presque quatre la surface sportive couverte. Compte tenu du cout global que cela va représenter : 60 millions d’€, pouvez-vous préciser comment sera financé cet équipement ?

D’autre part, je note la transformation du terrain de football naturel en un terrain synthétique, est-ce que cela ne risque pas d’accentuer le problème de minéralisation des sols ?

Il avait été déjà envisagé il y a quelques temps d’installer un bassin de rétention des eaux pour pallier les risques d’inondation sur cette zone qu’en est-il ? Ainsi il s’agit d’un projet qui représente un enjeu environnemental qui ne doit pas être négligé, et qui compte tenu des enjeux financiers conséquents pour la ville doit être mis en parfaite adéquation avec les attentes des isséens en matière de sport. »

 

Création Zac Léon Blum : concertation insuffisante

LEON BLUMIntervention au conseil municipal du 3 octobre 2013

Dans le cadre de la création de cette Zac, aucune garantie n’a été apportée sur la volonté de concertation de la majorité municipale. Voici le contenu de mon intervention :

«Vous nous demandez ici d’approuver les objectifs poursuivis et les modalités de création de la Zac Léon Blum. J’approuve votre volonté de réaliser les objectifs de construction de logements inscrits dans le CDT et le souhait de redynamiser l’offre commerciale et l’offre de transport sur ce secteur.

En revanche dans le cadre de la procédure de création de Zac et de mise en compatibilité du PLU, vous faites référence à l’article L300-2 du code de l’urbanisme. Cet article précise que la commune associe pendant toute la durée de l’élaboration du projet : les habitants, les associations, et toutes les autres personnes concernées. Donc les habitants seront-ils associés au-delà d’une simple réunion d’information, et avez-vous consulté des associations à propos de votre démarche ?

D’autre part compte tenu des modalités de concertation restreinte que vous nous présentez, à savoir une exposition publique, la consultation des conseils de quartier, une réunion publique, un article dans Point d’Appui et sur le site de la ville : comment allez-vous vous conformer aux dispositions de l’art L300-2 du code de l’urbanisme qui stipule que sur un projet d’une telle importance le public doit pouvoir accéder aux informations du projet et doit pouvoir formuler des observations et des propositions qui doivent être enregistrées et conservées par les autorités compétences? Et quels équipements publics prévoyez-vous d’intégrer à ce projet ? Enfin concernant le droit de préemption, pourquoi nous présentez-vous cette délibération aujourd’hui, aussi tôt dans le déroulement de cette opération d’aménagement, alors qu’aucun projet définitif ne semble arrêté et que celui-ci doit faire l’objet d’une concertation à venir ? »

Zac Coeur de ville : pour un urbanisme raisonné

Intervention au conseil municipal du 3 octobre 2013 :

Il a été rappelé lors de cette délibération que pour un projet d’une telle ampleur, les isséens doivent être consultés d’autant que les conversations citoyennes ne portaient pas sur ce projet :  “Accueillir le Conseil Régional, pourquoi pas ? Cela pourrait participer à valoriser l’image de la ville. Mais est-ce que le centre-ville d’Issy est l’endroit le plus adapté pour accueillir ce type de projet ?

J’estime que si le Conseil Régional souhaite s’installer sur notre ville, cela doit s’inscrire dans les projets d’urbanisme existants sans les bouleverser et pas au détriment des logements.

Vous nous présentez aussi le projet d’un centre commercial de 20 000 m², ce qui représente une surface 30% plus grande que celle des 3 Moulins : 20 000 m² en plein centre ville. Quelle forme prendra ce centre commercial? Un hypermarché ou des petits commerces? Et quelles conséquences envisagez-vous en termes de transport, de circulation, et de flux logistiques, c’est-à-dire l’approvisionnement des marchandises ?

Et quid des espaces verts dont vous ne parlez pas ici, ou de l’auditorium en un temps envisagé ?

Comment ne pas souligner la proportion de logements réduite à la portion congrue, seulement 10% du projet : A Issy c’est une nouvelle fois le bureau qui est privilégié plutôt que le logement.

Dans ces conditions comment pourra-t-on répondre aux objectifs de création de logements sur lesquels vous vous êtes engagés ?

Enfin la procédure est clairement inadaptée à un projet d’une telle ampleur : le centre-ville concerne tous les isséens, tous les conseils de quartier doivent être consultés, une seule réunion publique n’est pas suffisante !”

 

 

Contrat de développement Territorial GPSO : on pouvait mieux faire

GPSOLors du conseil du 3 octobre 2013, je suis intervenue sur l’adoption du contrat de développement territorial par la communauté d’agglomération Grand Paris Seine-Ouest:

 « C’est un projet très ambitieux qui a été présenté aux citoyens mais qui laisse un certain nombre de regrets. Dans l’ensemble, il affiche des ambitions économiques qui ne sont pas assez tournées vers les TPE/PME, et le développement des commerces qui participent également à l’animation de l’agglomération ne fait pas l’objet d’un projet transverse, ce qui est dommage. Les objectifs environnementaux étaient perfectibles, et le CDT manque aussi d’ambition le volet social, que ce soit en terme de logements, de développement associatif et plus généralement en faveur de l’économie sociale et solidaire, qui est aujourd’hui reconnue comme vecteur de développement économique. En matière de transports les projets d’infrastructures, notamment sur la ligne 12, ne font l’objet d’aucun échéancier c’est là aussi regrettable. Enfin il présente aussi le risque d’une spécialisation trop marquée de certaines communes dont la nôtre et le point qui semble le plus préoccupant concerne la poursuite de la densification sur Issy-les-Moulineaux. »